Paysalia Archives - Extérieurs design

Posts tagged "Paysalia"

Lancement du concours « Le Carré des Jardiniers » par Paysalia!

6 juin 2018 Posted by Agenda, Professionnel 0 thoughts on “Lancement du concours « Le Carré des Jardiniers » par Paysalia!”

Évènement important du monde du paysage, le salon Paysalia se déroule à Lyon tous les deux ans. Il accueille le Carré des Jardiniers, concours dont le sujet, « La place du village », a été révélé le week-end dernier lors d’une conférence durant Jardins Jardin à Paris.

 

Le Salon Paysalia, lieu d’échange pour les professionnels du paysage

Créé en 2009, le salon Paysalia rassemble tous les deux ans durant trois jours l’ensemble des acteurs de la filière du paysage en France. Cette manifestation co-produite par l’Unep et GL Events Exhibition vise à favoriser les découvertes et les échanges entre les différents professionnels de ce domaine. Des évènements conviviaux sont proposés afin de favoriser des rencontres entre ces différents acteurs : soirées, nocturnes, conférences, journées et parcours dédiés. On y présente également les dernières nouveautés (innovations techniques et esthétiques, ou respectueuses de l’environnement) dans l’Espace Innovations et les lauréats reçoivent leur récompense lors de la cérémonie de remise des trophées. La prochaine édition se déroulera à Lyon Eurexpo du 3 au 5 décembre 2019.

 

Le concours du Carré des Jardiniers

« Les gens heureux », jardin de Anne Cabrol, lauréate du Carré des Jardiniers 2017

 

Le Carré des jardiniers est un concours ayant lieu tous les deux ans dans le cadre du salon Paysalia. Il a été créé en 2011 par des professionnels du paysage et du jardin, dont Jean Mus architecte paysagiste de renom et président du jury. À travers cet évènement, il s’agit pour Paysalia de mettre en avant la figure du jardinier et sa capacité de création à travers l’exposition de son travail. La profession acquiert ainsi une plus grande visibilité auprès du public qui fait l’expérience des bénéfices, de la valeur ajoutée apportés par un paysagiste lors de la conception d’un jardin. Le concours est également l’occasion de révéler les talents de cette filière et de lancer de nouvelles tendances. Après une édition 2017 sur le thème des « Bon soins du Docteur Jardin », l’évènement aura pour sujet en 2019 « La place du village ». Avec une augmentation constante de la population urbaine, on observe conjointement une désertification des villages et de leur centre. C’est ce constat qui a motivé le choix de la thématique de ce prochain concours qui aura pour objectif d’amorcer une revitalisation de ces petites villes et villages à travers leur végétalisation. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 1er mars 2019. Anne Cabrol, lauréate du concours 2017 avec son jardin « Les gens heureux », était présente pour le lancement de cette nouvelle édition. Elle n’a cependant pas pu présenter de jardin durant l’évènement Jardins Jardin comme c’est habituellement le cas pour le gagnant du Carré des Jardiniers.

 

Découvrez notre interview de Anne Cabrol, lauréate de l’édition 2017 du Carré des jardiniers :  

 

Pour plus d’informations sur le Carré des Jardiniers, vous pouvez consulter nos articles sur les jardins des finalistes du concours 2017 :

 

David Kabla

 

Alban de La Tour / Paysalia 2017

Alban de La Tour : le jardin rédempteur

16 janvier 2018 Posted by Paysagiste, Rencontres 0 thoughts on “Alban de La Tour : le jardin rédempteur”

Alban de La Tour aime partager sa vision singulière du jardin. À Paysalia, il présentait une réalisation baptisée « Liberté », un jardin atypique et sensoriel, pour reprendre conscience de soi, et confiance en soi.

Alban de La Tour / Paysalia 2017

Alban de La Tour / Paysalia 2017

À Lyon, l’Atelier de Beauvernay conçoit des petits et des grands jardins, durables et poétiques, avec des végétaux adaptés à la région, au climat et à la terre. Il propose également la conception de potagers intérieurs en aquaponie et de jardins thérapeutiques (urbains ou non). Alban de La Tour travaille en collaboration avec Aqua Scène, située à Soucieu-en-Jarrest, dans les monts du Lyonnais, spécialisée dans les bassins d’agrément et de baignade naturelle.  Quelques mois après avoir passé son diplôme, il a créé sa propre structure, préférant être à son compte pour pouvoir exprimer librement sa conception singulière du jardin. Car s’il est paysagiste, Alban de La Tour a toujours eu un intérêt pour la médecine,  le bien-être du corps, au point de tenter  un passage par la faculté. 

Alban De La Tour - portrait

Alban De La Tour – portrait

Alban de La Tour  à Paysalia

Le thème du concours du Carré des Jardiniers  2017 portant sur  « Aux bons soins du docteur Jardin », Alban de La Tour a naturellement décidé de tenter sa chance, tant cela correspondait à ses centres d’intérêt.  Bien lui en a pris, puisqu’il a fini parmi les quatre finalistes qui ont pu réaliser in situ leur projet.  Son jardin baptisé « Liberté » se voulait un parcours bienfaiteur pour un malade, une aventure sensorielle pour une acceptation de soi. A travers un jardin foisonnant et original, il propose « un jardin novateur présentant une vision de la maladie souvent occultée dans le cadre des jardins thérapeutiques mais pourtant très présente dans notre société : les maladies psychologiques et psychiatriques. Par ce parcours rédempteur, axé principalement sur le malade en tant qu’individu social et non à travers. sa maladie, nous espérons pouvoir redonner confiance et liberté aux patients et à tous les usagers de notre jardin. » Un pari osé, une imagination sensible et une bienveillance que nous vous partageons en images.

 
 

Nathalie Degardin

Étienne Bourdon : un jardin pour les malades d’Alzheimer

12 janvier 2018 Posted by Paysagiste, Rencontres 0 thoughts on “Étienne Bourdon : un jardin pour les malades d’Alzheimer”

Doctorant en gériatrie et architecte paysagiste, Étienne Bourdon associe une expertise dans le paysage et de recherche en santé, notamment auprès des malades d’Alzheimer.

Etienne Bourdon – portrait

Étienne Bourdon conduit depuis 8 ans une exploration sur la matière active à introduire dans le jardin afin d’agir sur le syndrome gériatrique, mais aussi en addictologie en psychiatrie. Il a conçu un protocole d’évaluation qu’il conduit dans le cadre d’un doctorat auprès du Pr Joël Belmin. Avec sa société O Ubi Campi, ce savoir-faire est mis en œuvre par une démarche de partenariat pluridisciplinaire avec des professionnels de santé, des industriels, des associations de patients pour créer une valeur mesurable pour le patient.

 

Le jardin d’Étienne Bourdon à  Paysalia :  » Vivre heureux avec Alzheimer » 

Le thème du concours du Carré des  jardiniers 2017  étant  » Aux bons soins du Docteur Jardin », on retrouvait naturellement Étienne Bourdon parmi les derniers finalistes de cet événement de Paysalia.  Il expliquait son projet ainsi : « Ce jardin  a été conçu en associant sur un espace réduit un ensemble d’ateliers  ou « matière active » qui ont été développés depuis plusieurs années avec des patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Les objectifs thérapeutiques ciblés par ces ateliers concernent : la stimulation sensorielle, la perte d’autonomie fonctionnelle, les pertes cognitives, les troubles du comportement et en particulier l’agitation et l’agressivité, la fréquentation libre d’un jardin pendant plusieurs semaines à raison d’une fréquence minimum de 4 fois par semaine produisait une amélioration significative de la situation des patients sur chacun des critères.  Le choix minutieux de la palette végétale est destiné par une association de couvre-sol, de vivaces et de graminées à créer un ruissellement progressif de couleurs induisant des changements de teintes et de profils. Les lignes blanches fines sur un feuillage  d’Arum deviennent  des traits plus larges sur des feuilles d’Hosta. Ce rythme orchestré par le végétal produit des zones aux couleurs et aux formes différenciées dans le jardin dont la perception visuelle favorise le repérage spatial de personnes désorientées. Ce berceau végétal que nous présenterons à Paysalia est destiné à accueillir avec bienveillance les visiteurs avec cet espoir que la poursuite de nos recherches permette demain de vivre heureux avec Alzheimer. » Retour en images sur la réalisation présentée en décembre dernier.

N.D. 

Mathias Bonnin : le bien-être pour tous !

10 janvier 2018 Posted by Jardins à vivre, Reportages 0 thoughts on “Mathias Bonnin : le bien-être pour tous !”

Mathias Bonnin prône le bien-être au jardin. Dans le jardin imaginé pour Paysalia, il choisissait de faire répondre l’eau, le végétal et le minéral  dans un cocon de verdure. En résulte un espace dédié à la détente, et accessible à tous. 

Mathias Bonnin PAYSALIA-ROCALIA 2017

 

Architecte paysagiste, Mathias Bonin est gérant de Paysage Conception, située à Bergerac. Il  baigne depuis l’enfance dans le monde du paysage grâce à un père architecte-paysagiste. Diplôme en 1996 , il passe un temps dans le bureau d’étude familial, puis crée en 2004 sa propre agence Paysage Conception, située à Bergerac. Il  travaille aussi bien  sur  des espaces publics, lieux éducatifs, médicaux, touristiques et communaux, avec une préférence pour  les jardins de particuliers. Selon lui,les tendances actuellesdu jardin prônent des aménagements très épurés associant végétal et minéral à parts égales. avec un retour en force de la pierre naturelle.

Mathias Bonnin PAYSALIA-ROCALIA 2017

Mathias Bonnin à Paysalia

Début décembre, à Paysalia, il était l’un des quatre finalistes à concourir pour le titre de Maître Jardinier.  Comme il le définit lui-même,  un jardin est une extension de l’espace de vie, un endroit unique apportant calme, sérénité et bien-être. » A Paysalia, il souhaitait s’adresser à tous du plus petit au plus grand.    Il associe  l’eau, les plantes et  le minéral  pour stimuler le visiteur en créant des   espaces à la fois très différents mais qui se répondent. Dans ce jardin éphémère, le visiteur rentre par un couloir, où le nom des plantes se reflètent dans un jeu de miroir.   À l’image de ces potagers où toute plante est indiquée, ici toute la signalétique est également en braille. Le promeneur accède ensuite à un bassin, aménagé de  banquettes de repos spacieuses, où prendre un livre ou converser, bercé par le bruit de l’eau d’une cascade. La variété des feuillages et des différents matériaux créent diverses atmosphères chaleureuses et reposantes. Le jardin se termine par une pergola, qui est un véritable un nid douillet de verdure, telle une cabane. On s’y repose, protégés par une importante toiture végétale. 


 

 

N. D.

Anne Cabrol, Maître Jardinier, Paysalia 2017

Paysalia 2017 : La molécule du bonheur d’Anne Cabrol

4 janvier 2018 Posted by Paysagiste, Rencontres 0 thoughts on “Paysalia 2017 : La molécule du bonheur d’Anne Cabrol”

Le 6 décembre dernier, Anne Cabrol remportait à Paysalia le titre de maître Jardinier 2017 pour son jardin intitulé  « Les gens heureux ».

Après un an de réflexion, de jury en jury, le travail d’ Anne Cabrol a été consacré à Paysalia. Lauréate du Carré des Jardiniers, elle est  avec  un chèque de 15 000 € remis par Val’hor, partenaire officiel de l’événement. La paysagiste gagne aussi un emplacement réservé de 50 mètres carrés  au cœur du prochain salon Jardins, Jardin 2018. Toute émue, Anne Cabrol déclarait :  « Je suis très fière et heureuse d’avoir remporté le titre de Maître Jardinier, d’autant que je suis la première femme à l’avoir décroché. Je mettrai toute mon énergie à porter le métier comme je l’ai toujours fait. Avec mon équipe, sans laquelle je n’aurai pas pu réaliser ce challenge, nous nous sommes tous donnés pour cette aventure avec passion ». Nous l’avions rencontrée sur son jardin :  retour en images.

 

 Paysalia en quelques chiffres :

La 5e édition de Paysalia s’est tenue avec un franc succès :

  • elle a regroupé 664 exposants
  • 22 % d’exposants internationaux originaires de 17 pays
  • Parmi les visiteurs : 24 096 professionnels (entreprises du paysage, collectivités locales ou privées, paysagistes,
  • concepteurs…), soit une progression de 45,20% par rapport à 2015

À lire aussi :  portrait d’Anne Cabrol

 

N.D.

regine bertrand

Salon Paysalia : 5 jardins prometteurs pour le Carré des Jardiniers

2 juin 2017 Posted by Paysagiste, Rencontres 0 thoughts on “Salon Paysalia : 5 jardins prometteurs pour le Carré des Jardiniers”

Dans le cadre du Salon Paysalia, le jury du Carré des Jardiniers dont fait partie Extérieurs Design vient de dévoiler à Jardins Jardin les 5 candidats qui présenteront leur jardin du 5 au 7 décembre à Lyon. Ces 5 espaces sont orchestrés selon le thème « Les bons soins du Docteur Jardin. L’occasion pour leur auteur de concourir pour remporter le prix du Maître Jardinier 2017, le 6 décembre prochain !

 

regine bertrand

Régine Bertrand – Croquis

Régine Bertrand

Présidé par Jean Mus, le jury du Carré des jardiniers a sélectionné les projets de cinq jardiniers qui deviendront réalité au salon Paysalia. Thème de l’édition 2017 ? « Aux bons soins du Docteur Jardin ». Régine Bertrand, Matthias Bonnin, Etienne Bourdon, Anne Cabrol et Alban de la Tour disposeront chacun d’un espace de 200 m2 pour laisser libre cours à leur imagination foisonnante et leur amour des plantes afin de concrétiser leur vision d’un jardin qui fait du bien, une réflexion d’actualité. D’ici là, ils ont six mois pour bâtir la structure et les équipements, les espaces de circulation, choisir et préparer les végétaux. Un véritable défi à relever avec succès pour espérer remporter le prix du Maître Jardinier. Chacun des cinq candidats s’est démarqué par une approche particulière quant au principe du jardin qui fait du bien. Le jardin de Anne Cabrol s’inspire du principe de ruche des abeilles et de leurs bienfaits, les étreintes végétales de Régine Bertrand sont autant de courbes sensuelles dont tout un chacun peut profiter à tout moment, y compris en situation d’handicap tandis que la promenade proposée par Alban de la Tour est un antidépresseur à elle toute seule. Le projet de Mathias Bonnin veut interpeller tous les sens, de la vue, le toucher au goût, l’ouïe et l’odorat pour insister sur le bien-être avec en prime, ces plantes médicinales propices à soigner les petits bobos bien connus de nos grand-mères. Enfin, le jardin proposé par Etienne Bourdon répond à des objectifs thérapeutiques précis, en l’occurrence un lieu dédié aux soins thérapeutiques, propres à la maladie d’Alzheimer.
Le 6 décembre 2017, les jurés recevront les médecins en herbe le temps d’un oral après avoir parcouru les cinq jardins. Ils délibéreront ensuite avant de révéler le nom du Maître Jardinier 2017 lors de la soirée de gala. Le vainqueur du titre sera récompensé d’un chèque de 15 000 euros, en plus de l’honneur d’être le nouveau porte-parole de la profession. Le futur Maître Jardinier  disposera également d’un emplacement à Jardins Jardin au printemps 2018 pour présenter ses projets. En attendant, cette sélection donne envie de découvrir début décembre ces cinq promesses de découvertes, émerveillements et sensation de bien-être.

Etienne Bourdon

Etienne Bourdon

Etienne Bourdon

Etienne Bourdon

 

 

Anne Cabrol

Anne Cabrol – Croquis

Anne Cabrol

Anne Cabrol

Alban de La Tour

Alban de La Tour – Croquis

Alban De La Tour

Alban De La Tour

 

Mathias Bonin

Mathias Bonnin – Croquis

Mathias bonin

Mathias Bonnin

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.