Categories Agenda, Hors les murs, News

Festival international des Jardins : une parcelle d’Inde à Chaumont-sur-Loire

Jusque début novembre, le domaine de Chaumont-sur-Loire  accueille sa nouvelle édition du Festival international des jardins.  Comme les années précédentes, Extérieurs Design est partenaire de l’événement. Zoom sur la réalisation labellisée par le magazine : Le jardin “Dharitri : le jardin de la Terre Mère” rend hommage au caractère sacré de la Terre Mère. Tantôt champ agricole, tantôt jardin, cette parcelle illustre le pouvoir qui, selon la culture indienne, est à l’origine de toute forme de vie.

Dharitri : le jardin de la Terre Mère, Festival international des Jardins 2020 – © Éric Sander

 

Le thème de la “Terre Mère” a “fortement résonné dans l’esprit et les réalisations des équipes étrangères”, explique Chantal Colleu-Dumond, la directrice du Festival international des Jardins. Parmi la dizaine de jardins internationaux, la 29e édition du festival compte sur la présence de “Dharitri : le jardin de la Terre Mère”, dont Extérieurs Design est le partenaire. Réalisé par une équipe de concepteurs et d’architectes indiens, ce jardin fait référence au pouvoir qui donne naissance à toute forme de vie et permet de la nourrir : Dharitri est un des noms donné à la déesse Parvati, et signifie la Terre Mère.

L’agriculture et le jardin occupent une place importante dans la culture indienne. D’une part, les moissons sont l’occasion pour les foyers d’exprimer leur gratitude envers la générosité de la Terre Mère. D’autre part, les jardins leur permettent de planter arbres, légumes et fleurs, et d’y élever du bétail, des volailles et des poissons pour leurs besoins, leur offrant l’auto-suffisance. 

Dharitri : le jardin de la Terre Mère, Festival international des Jardins 2020 – © Éric Sander

 

Ainsi, C.B. Deepthi, architecte-paysagiste, G.M Chandrakanth et Pannag Shet, architectes, proposent un jardin qui illustre cette cohabitation du monde végétal et animal. Leur création s’ouvre une plantation dense de bambous et de végétaux odorants tels que la rose et le jasmin. Derrière cette densité se dessine un panorama qui ne manque pas de rappeler les rizières. Au pied de ces terrasses, un bassin circulaire et peu profond reflète le ciel et le paysage : inspiré du Rig-Veda, un collection d’hymnes sacrés et de louanges de l’Inde antique, il illustre la complémentarité de la Terre Mère et du Ciel Père. Exit le jardin parfumé, cet espace est dédié à un jardin fruitier, médicinal et aromatique.

 

Dharitri : le jardin de la Terre Mère, Festival international des Jardins 2020 – © Éric Sander

 

Le long du sentier qui traverse l’espace, les terrasses laissent apparaître des bancs qui invitent à la médiation, offrant un vue sur l’ensemble du jardin. Une fois arrivé au point de sortie, le visiteur a complété le chemin de Pradakshina, tel qu’il se fait lors des cérémonies hindous, et rend ainsi hommage au caractère sacré de la Terre Mère. 

Le jardin “Dharitri : le jardin de la Terre Mère” est visible au domaine de Chaumont-sur-Loire, dans le cadre du Festival international des Jardins qui se tient jusqu’au 1er novembre 2020.

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.