Categories Agenda, Designer, News

Festival international des Jardins 2020 : Patrick Nadeau nous emmène découvrir les paysages d’Amérique

Dans le cadre d’une “carte verte” du Festival international des jardins de Chaumont-sur – Loire, le designer Patrick Nadeau réalise une installation végétale luxuriante, qui nous emmène tour à tour dans le sud des États-Unis et dans la province mexicaine du Yucatán.

 

Festival-international des jardins- www.exterieursdesignmagazine.fr Réalisation P. Nadeau_Rainorest © Photo_HervéTernisien
Festival-international des jardins- www.exterieursdesignmagazine.fr Réalisation P. Nadeau_Rainorest © Photo Hervé Ternisien

La serre du domaine de Chaumont-sur-Loire est un écosystème à part, où règne une végétation tropicale. Les aristoloches géantes (Aristolochia gigantea) grimpent le long des poutres de la verrière, recouvrant ses parois et créant un volume ombragé. Au centre de ce volume, une fosse laisse apparaître un épais tapis verdoyant, composé de larges feuilles de faux philodendron (Monstéra deliciosa). Des figuiers lyre (Ficus lyrata), un Dombeya Walichii, quelques bananiers Musa Basjoo, des asperges de Sprenger (Asparagus sprenger) et quelques plumosus viennent compléter le pourtour de ce puits luxuriant.

C’est au-dessus de ce puits que Patrick Nadeau a installé “Rainforest”. “Conçue comme un collage de paysages plus ou moins imaginaires, [l’installation] apparaît comme une pluie traversant une forêt tropicale pour tomber sur de grandes flaques bleu turquoise” explique le designer. Cette pluie est constituée de Tillandsias usnéoides, plus communément appelée “mousse espagnole”, typique des lacs et marais de tourbe du sud des États-Unis. Ces plantes épiphytes vivent accrochées aux branches des arbres, voire même suspendues aux câbles électriques, en se nourrissant exclusivement de l’humidité de l’air. Les Tillandsias sont disposées sur des “structures filaires en demi-sphères composant des sortes de crinolines mi-organiques mi-architecturales”, leur donnant l’aspect de guirlandes lumineuses en lévitation. En effet, leur couleur vert de gris avec des reflets argentés reflète le moindre rayon de lumière qui traverse l’épaisse couche d’aristocholes géantes sur la verrière. 

Rainforest © Hervé Ternisien

 

Cet ornement végétal pointe naturellement vers le fond du puits où l’on retrouve un paysage réputé du Yucatán : les cénotes. Ces trous d’eau bleu azur ouverts sur des galeries souterraines abritent des réserves d’eau douce. Dans l’installation, elles sont représentées, tapies dans les Monstéra, par “des coupelles en céramique dans lesquelles du verre fondu bleu apporte un effet aquatique” qui s’illuminent au moindre rayon de soleil. 

Rainforest © Hervé Ternisien

 

L’installation “Rainforest” de Patrick Nadeau est visible au domaine de Chaumont-sur-Loire, dans le cadre du Festival international des Jardins qui se tient jusqu’au 1er novembre 2020.

Retrouvez d’autres éditions du Festival international des jardins : 2018, 2017, 2016.

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.