LE JARDIN DES FRANÇAIS

22/11/2019

LE JARDIN DES FRANÇAIS

Véritable extension de la maison, le jardin revêtait un rôle tout particulier, et primordial, dans le quotidien des Français ; celui d’un espace ludique, et esthétique, source de décompression et de respiration.
Un lieu apprécié pour sa capacité à réunir ceux que l’on apprécie, qui permet une grande diversité d’activités et que l’on structure à l’envie selon ses goûts. Depuis 2007, l’Unep – les entreprises du paysage – s’est penchée sur le rapport que les Français entretiennent avec leur jardin. En plus de douze ans, de nouvelles tendances modifient nos rapports avec la nature. Pour décrypter ce phénomène, l’Unep révèle aujourd’hui une enquête, menée avec l’Ifop, sur le rapport des Français à leur jardin. En voici quelques extraits.

LE JARDIN : SOURCE (S) DE PLAISIRS

7 Français sur 10 prennent plaisir à entretenir un jardin et ce chiffre est en hausse depuis 13 ans.

Prise de conscience… et actions : les Français déten-teurs d’un jardin sont conscients du bien précieux qu’ils ont entre leurs mains. Gage à eux de le respecter et le protéger ! © Xavier Poillot

Lorsque l’on demande aux Français si un jardin est selon eux plutôt une source de plaisir ou de contrainte, le résultat est sans appel : 73% des Français, qu’ils jardinent ou non, y voient une source de plaisir. Hommes et femmes partagent à égalité le même plaisir du jardin ; tout comme les Français des villes et ceux des campagnes.

La prise de conscience progressive des grands enjeux environnementaux de notre siècle a une répercussion directe sur la façon dont on « vit » notre jardin : ainsi, pour 76% des Français – et pour 80% des boomers et des trentenaires, détenir un jardin devient un acte quasi militant pour œuvrer à son échelle, à la protection de la planète.

PRATIQUE, ESTHÉTIQUE OU SOCIAL ?

La prise de conscience progressive des grands enjeux environnementaux de notre siècle a une répercussion directe sur la façon dont on « vit » notre jardin : ainsi, pour 76% des Français – et pour 80% des boomers et des trentenaires, détenir un jardin devient un acte quasi militant pour œuvrer à son échelle, à la protection de la planète.

LE JARDIN : FENÊTRE SUR L’ENVIRONNEMENT

Si l’urgence climatique est une notion qui s’ancre de plus en plus dans la conscience collective, les détenteurs de jardin sont les premiers témoins du dérèglement à l’œuvre : plus de 63% observent des signes de changement climatique dans leur jardin !
Prise de conscience… et actions : les Français détenteurs d’un jardin sont conscients du bien précieux qu’ils ont entre leurs mains. Gage à eux de le respecter et le protéger !

Le dossier complet est à retrouver sur le site de l’Unep.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. En savoir plus