Categories Agenda, Hors les murs, Patrimoine, Professionnel

Lancement du 1er Prix paysager et écologique orchestré par la Fondation Etrillard

La Fondation Etrillard a choisi de créer le « Prix du Patrimoine paysager et écologique » pour soutenir les projets -publics ou privés- qui souhaitent donner un nouvel élan à un domaine en mêlant démarche environnementale et respect de leur héritage historique.  Le  paysagiste lauréat  recevra une dotation de une dotation de 30 000 €. Le dépôt des candidatures est ouvert jusqu’au 20 septembre.

 

 

Destinée à soutenir les projets de réhabilitation des parcs et jardins historiques, en France et en Suisse, le Prix du Patrimoine paysager et écologique – la  première récompense  du genre – vient rappeler l’urgence à préserver notre patrimoine paysager en témoignant de sa beauté, de sa richesse, tout en veillant au respect de la nature et de l’environnement.   

Pour sa création, la fondation Etrillat s’est appuyée sur l’expertise de l’association Terre & Humanisme, pionnière de la transmission de l’agroécologie en France depuis 25 ans. Les projets seront sélectionnés par un jury expert et pluridisciplinaire qui récompensera, chaque année, l’initiative la plus ambitieuse et la plus pertinente.

 

Réhabiliter nos jardins pour penser demain

Lorsqu’on évoque la question du patrimoine, on pense d’emblée à l’architecture mais on oublie trop souvent  une autre richesse ; celle du patrimoine naturel qui se révèle également fondamentale dans l’histoire, et la vie d’un domaine. Les bâtis offraient protection et confort ; les jardins, les potagers, les vergers, les forêts venaient remplir une fonction tout aussi cruciale. Nourrir et enrichir la communauté qui vivait dans ces lieux. Les architectes d’autrefois avaient compris la nécessité d’un savant équilibre entre ces différents éléments, établissant un lien naturel entre architecture, jardins et paysage. Ces entités ont toujours été pensées et conçues en interaction, autour d’un double défi. Subvenir aux besoins d’une communauté et lui permettre aussi de s’élever dans une dimension artistique et spirituelle, en alliant le Beau à l’Utile. Redécouvrir la richesse de ces liens, c’est bien sûr saluer la remarquable pertinence avec laquelle ces domaines ont été imaginés. C’est aussi observer l’efficacité des techniques ancestrales, l’évolution naturelle des jardins et leur capacité d’adaptation à la transformation des besoins humains, ce qui les rend présents et éminemment modernes, sources de multiples enseignements.

La France et la Suisse ont la chance de posséder un extraordinaire patrimoine paysager que l’on se doit de préserver et moderniser. La Fondation Etrillard a donc choisi de créer le « Prix du Patrimoine paysager et écologique » pour soutenir les projets -publics ou privés- qui souhaitent donner un nouvel élan à un domaine en mêlant démarche environnementale et respect de leur héritage historique. Une démarche qui devra se doubler d’une dimension pédagogique avec l’ouverture des lieux au public et un travail de sensibilisation à l’écologie, notamment auprès des jeunes générations. Pour la création de cette récompense -inédite à ce jour-, la Fondation Etrillard s’est appuyée sur l’expertise de l’association Terre & Humanisme, pionnière de la transmission de l’agroécologie en France depuis 25 ans. Les projets seront sélectionnés par un jury expert et pluridisciplinaire qui récompensera, chaque année, l’initiative la plus ambitieuse et la plus pertinente. Avec ce prix, la Fondation témoigne, à sa façon, de son engagement pour l’écologie. En réconciliant l’histoire et la modernité. 

Appel à projets, critères de sélection et récompense

Qui peut candidater ?

Tout propriétaire -public ou privé- d’un domaine historique situé sur les territoires français et suisse peut faire acte de candidature. Par domaine historique, la Fondation entend l’ensemble des éléments bâtis ou naturels qui forment un jardin, un parc, une forêt ou des terres agricoles ; le tout devant présenter un intérêt historique, botanique, paysager, artistique ou architectural sans obligation de protection publique. Dans une volonté de transmission, ce domaine devra être ouvert au public, de façon régulière ou ponctuelle et -dans tous les cas- durant les Journées européennes du patrimoine.

Les projets devront répondre à trois critères :

1/ Les travaux seront entrepris dans une démarche écologique, visant à préserver l’unicité et l’équilibre de l’écosystème.

2/ Ils seront en projet ou en phase de réalisation.

3/ Ils attesteront d’une réelle pérennité du nouvel équilibre écologique.

 

Comment, et quand, faire acte de candidature ?

Les dossiers sont à retrouver sur le site internet de la FondationIls seront remplis par les candidats et déposés au plus  tard le lundi 21 septembre 2020 à minuit sur le site de la Fondation.

Les critères de sélection  

Les projets seront évalués sur leur capacité à engager de nouvelles pratiques dans le cadre d’une transition en termes de permaculture et d’agroécologie. Seront notamment salués : l’insertion du projet dans l’esprit du lieu, la qualité artistique et paysagère de la composition, la gestion durable et écologique du site et l’ajustement du projet aux moyens financiers et humains envisagés.

Récompense et suivi 

Le jury établira une présélection de huit projets avant d’élire le lauréat. Les résultats seront annoncés le mercredi 28 octobre 2020. La remise du prix se tiendra le même jour dans un lieu qui reste à définir. Le lauréat recevra une dotation de 30 000 euros et signera une convention avec la Fondation régissant les modalités d’attribution de la dotation.

Tags:

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.