Categories Agenda

Jardins Jardin : que retenir de l’édition 2018?

La 15e édition de Jardins Jardin s’est achevée le dimanche 3 juin. Le salon a connu une augmentation de fréquentation pour une édition qui marque une évolution par rapport aux années précédentes. Retour sur un évènement majeur du monde du paysage.

 

Le succès de l’édition 2018 de Jardins Jardin

« Monsieur Paul », jardin de Pierre-Alexandre Risser et Solenn Moquet (Horticulture et Jardins). © Anthony Ondomat

 

La dernière édition de Jardins Jardin s’est achevée il y a 8 jours et l’heure est désormais au bilan. Avec ses 26 500 visiteurs, l’évènement a attiré 10% de visiteurs supplémentaires par rapport à l’année précédente. Pour 2018, l’accent a été mis sur les professionnels, avec l’organisation en avant-première d’un « mercredi des pros » qui a accueilli plus de 350 représentants des filières de l’agriculture, de l’horticulture, du paysage. Réunis dans la tente de l’Orangerie, ils ont animé trois conférences portant sur des thèmes d’actualité : agriculture urbaine, jardins patrimoniaux et villes vertes. Le salon a aussi été l’occasion de la traditionnelle remise de prix récompensant les jardins éphémères exposés. Parmi les plus notables, on peut retenir le prix Val’Hor/Cité Verte remis à la startup Up4Green pour son projet « La nature entre ciel et terre ». Il s’agit d’une installation végétale verticale, connectée et intelligente, qui est capable de s’adapter aux contraintes des villes durables. Le Prix de la Création Paysagère a  lui récompensé Pierre-Alexandre Risser et Solenn Moquet (Horticulture & Jardins) pour leur hommage à Paul Bocuse avec « Monsieur Paul », potager de 100 m2 célébrant les plantes qui passent du jardin à l’assiette. Le « coup de cœur » du jury a lui été décerné à « Projection », le jardin de Bernard Bois/Marcel Villette/N2B arrosage, création paysagère avec une vision prospective prenant en compte le réchauffement climatique et l’usage de l’eau.

 

Un évènement en phase de transition

« Projection », jardin de Bernard Bois/Marcel Villette/N2B arrosage. © Anthony Ondomat

 

Cette édition 2018 a été l’occasion de nouveautés. La Terrasse du bord de l’eau présentait le Bosquet des innovations, nouveau lieu dédié à l’innovation et à l’expérimentation. Le public y a découvert les projets de huit écoles (design, paysage, architecture) amenées à travailler sur le thème de la nature en ville. Dix-sept prototypes de design d’extérieur en cours d’édition étaient exposés, et les visiteurs échangeaient directement avec les lauréats du Concours de l’Innovation. Si une volonté de changement est perceptible, l’organisation du Carré du Sanglier, espace traditionnellement réservé aux jardins éphémères, nous a laissés quelque peu perplexes. Si, certaines créations étaient très réussies, telles que « Monsieur Paul » (Pierre-Alexandre Risser) ou « Projection » (Bernard Bois/Marcel Villette/N2B arrosage), tous deux récompensés, globalement les stands semblaient moins sophistiqués qu’à l’accoutumée pour le visiteur, peut-être par la présence de certains exposants dont la présentation relevait davantage de la scénographie classique de stand que du paysagisme à proprement parler. En revanche, l’espace terrasse semblait offrir davantage de propositions pour les petites surfaces urbaines. Ainsi, pour son édition 2018, Jardins Jardin nous est apparu comme un évènement entrant dans une phase de transition, ce qui ne l’empêche pas de rester un salon majeur du domaine, très agréable à parcourir, comme en témoignent les chiffres de fréquentation.

 

Découvrez notre vidéo de la dernière édition de Jardins Jardin :

 

 

David Kabla

FERMER
CLOSE

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.