Amiens : 10 e édition du Festival Art, villes & paysage ! - Extérieurs design
Pablo Reinoso, banc Spaghetti

Amiens : 10 e édition du Festival Art, villes & paysage !

11 juillet 2018

Amiens accueille depuis bientôt 10 ans le festival Art, villes & paysage, l’occasion de découvrir dans un cadre unique des créations paysagères et artistiques. Coup de projecteur sur cette nouvelle édition.

 

Une nouvelle édition d’Art, villes et paysage

Festival Art, villes & paysage, Amiens

 

Le festival Art, villes & paysage revient pour une 9e édition jusqu’au 21 octobre à Amiens. L’évènement est désormais parrainé par l’association Art & jardin – Hauts-de-France, label de création paysagère et artistique qui développe des projets dans de nombreux sites de la région (hortillonnages d’Amiens, Vallée de la somme, lieux de mémoire de la grande guerre des Hauts-de-France…) ainsi qu’à l’international (Marrakech, Téhéran). Cette année beaucoup de jeunes créateurs ont déployé leur imaginaire pour jouer, interroger et se confronter au « grand » paysage. 10 nouvelles créations seront ainsi réalisées in situ, s’ajoutant à la quarantaine de jardins et installations déjà crées. 46 œuvres au total seront accessibles à pied depuis la ville sur l’île aux fagots et dans la partie sauvage des hortillonnages en barque autour de l’étang de Clermont. Depuis la première édition, 120 œuvres réalisées par de 215 paysagistes, architectes et plasticiens, ont été réalisées et découvertes par plus de 300 000 visiteurs.

 

Créer et interroger au Festival Art, villes & paysage

Festival Art, villes & paysage, Amiens

 

Parmi les nombreuses œuvres proposées pour cette nouvelle édition, on découvrira celle de la plasticienne Julia Cottin qui a réalisé une sculpture végétale, squelette organique ou vestige maritime, émergeant du marais. Solène Ortoli a elle utilisé ce lieu unique pour créer une scénographie qui fait du paysage une véritable scène de théâtre. Miroirs, ouvertures et fenêtres cachent et dévoilent les hortillonnages au fur et à̀ mesure de l’avancée des visiteurs. Le caractère exceptionnel du site est aussi l’occasion pour certains créateurs de livrer une réflexion sur le rapport que l’homme entretient avec le paysage naturel et les risques qu’il fait peser sur celui-ci. La paysagiste Karine Haudrechy a ainsi tressé un chemin de saules pour marquer l’épaisseur de la berge, ouverture vers l’horizon, lieu de tension mais aussi de réconciliation entre nature et culture. La plasticienne allemande Dorothéa Nold a elle érigé une sculpture géométrique de fer et de céramique à la surface de l’eau qui évoque l’interdépendance des éléments et l’équilibre fragile d’un monde de plus en plus instable. Pour la plasticienne Cécile Lastennet, les hortillonnages sont un site préservé du temps et de notre société de plus en plus technologique. Sa sculpture, assemblage d’ « antennes » en tension, se dévoile alors comme le vestige d’une société future, signe d’un désastre à venir pour l’homme s’il continue sur cette voie dangereuse.

 

L’accès au festival est gratuit. Les hortillonnages se situent à proximité de la gare d’Amiens, de la cathédrale et du centre-ville. Pour visiter le festival (les créations sont installées sur l’île aux Fagots, l’île Robinson, le chemin du Malaquis et autour de l’étang de Clermont), plusieurs circuits à pied, en barque ou en vélo sont possibles.

 

David Kabla

Tags: , , , ,

Recherche

Newsletter

Retrouvez-nous sur facebook

Les plus vus

Kenneth Cobonpue, fauteuil Zoey

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.