Categories Plantes, Tendances

Après la micro-ferme dans le jardin, le potager urbain

Vous rêvez d’une micro-ferme et d’un potager urbain ? Vous avez envie de produire vos propres œufs et de manger des tomates du jardin ? Aujourd’hui, on adore « le faire soi-même » et l’entreprise Farmili l’a bien compris.

Invitez la mini ferme et le potager urbain a la maison

Les « conso-auteurs » ont besoin de créer leur propre réserve alimentaire. Ils consomment des produits écologiques provenant de leur micro-ferme et de leur potager urbain, appelé « mini-potager ». A cette époque de l’année, il est encore temps de s’y mettre. Tout comme les 61% de Français adeptes du Do It Yourself (selon une étude Opinion Way publiée en 2014), les accros au bio vont pouvoir surfer le concept de l’autosuffisance alimentaire.

 

Ghislain Journe fondateur de FarmiliFarmili s’attaque aux mini-potagers

Après avoir lancé en 2013 son poulailler aux allures vintage et design, Ghislain Journé, fondateur de la start-up Farmili, se lance dans le potager urbain. La tendance continue de monter en ville. Par manque de place, on privilégie les installations « miniatures ». Les amateurs d’élevage recherchent une micro-ferme en accord avec la décoration de leur jardin. Sauf que les poules et les oeufs ne leur suffisent plus, ils ont besoin de manger des légumes de qualité et cultivés par leur soin.

 

La basse-cour et le potager écolos

Les jardins thérapeutiques, la réduction des déchets, l’autoproduction de légumes biologiques et alimentation saine, la protection et le respect de l’environnement… On ne vous parle plus de la COP21 mais bien de ce que propose Farmili, spécialiste de la micro-ferme urbaine. « La COP21 a permis de mettre en avant la question essentielle de notre rapport au vivant. La mini ferme, véritable loisir au carrefour de l’écologie, l’éducation et la santé, contribue à retisser ce lien vital. Pour l’illustrer nous avons eu l’idée d’ouvrir littéralement la porte aux petits animaux de la basse-cour lors d’un shooting photo dans une grange», explique Ghislain Journé.

kit outils de jardins et du potager urbain farmili

Les Français sont de plus en plus séduits par le 100% Made In France, ils aiment savoir ce qu’ils mangent et s’ils ont le statut de producteurs, c’est encore mieux. Farmili propose aujourd’hui un kit pour créer son potager urbain en plus des produits pour la micro-ferme (poulaillers, matériel d’élevage et soin, litières et graines, poules, lapins, etc.). Du mini-râteau, aux gants de protection en passant par des graines de légumes variés et originaux comme les courgettes, les tomates Rose de Berne, le maïs doux nain, la tomate Banana, Farmili s’invite dans les jardins urbains. Eh oui, on vous avait promis de la consommation responsable…

Je veux tout faire moi-même

Invitez la mini ferme et le potager urbain a la maison

Le Baromètre Agence Bio/CSA de janvier 2015 révèle que près de 9 Français sur 10 ont consommé occasionnellement des produits issus de l’agriculture biologique en 2014. 60% sont des consommateurs réguliers (au moins une fois par mois). Ce chiffre est en constante augmentation puisqu’ils étaient 49% en 2013. On assiste à une réconciliation avec la nature. Les Français sont adeptes de cette nouvelle culture du « faire soi-même », d’autant plus lorsqu’il s’agit d’alimentation. C’est une véritable tendance qui tend à s’exporter et qui s’adapte aux nouvelles exigences de consommation actuelles.

 

Plus d’informations sur www.farmili.com.

 

O. M-G

 

Crédits photo : Farmili

 

FERMER
CLOSE