urbain Archives - Extérieurs design

Posts tagged "urbain"

Design urbain à la Galerie VIA

23 juillet 2018 Posted by Agenda, Professionnel 0 thoughts on “Design urbain à la Galerie VIA”

Jusqu’au 29 août, la Galerie VIA organise une exposition sur la thématique du mobilier urbain. «Dehors, la ville de demain» interroge nos habitudes d’occupation de l’espace public et la façon dont le mobilier évolue pour s’y adapter.

 

Questionner la ville

Prototype « Endless Pavillon » par Rui Hua et Caroline Raoux  © Dehors, la ville de demain

 

53% de la population mondiale vit désormais dans des villes, et, d’année en année, les espaces extérieurs publics sont sollicités pour répondre à des besoins de convivialité de plus en plus divers. On voit l’émergence d’une nouvelle conception des lieux publics, devenus hybrides et multiformes : on y déjeune, on s’y détend, on y travaille aussi entre deux rendez-vous avec l’apparition des objets connectés, pour profiter d’un temps ensoleillé. Façonnant le paysage quotidien de milliards de personnes, le mobilier urbain pose un enjeu à la fois sociétal et politique. L’exposition « Dehors, la ville de demain », organisée conjointement par l’Ameublement français, le VIA et les membres du groupement de mobilier urbain de l’Ameublement français, se présente comme une réponse possible aux questions contemporaines de ces nouveaux usages de la ville. Des designers indépendants et des étudiants de l’École nationale supérieure de création industrielle proposent ainsi une série de mobilier (prototypes, maquettes…) qui reflète cette diversité croissante des modes d’appropriation de l’espace public.

 

Phase de transition

Banc Area, gamme Atlantique © Dehors, la ville de demain

 

Caterina et Marc Aurel, commissaires et scénographes de « Dehors, la ville de demain », ont organisé l’exposition autour de quatre thèmes : « Expérimenter de nouveaux usages », « Déjeuner dehors », « S’informer, se détendre, se rencontrer », et « Domestiquer l’espace public ». Au sein de l’agence Aurel Design Urbain, ces deux créateurs travaillent depuis vingt ans autour de la question du mobilier urbain. Pour eux, «Dehors, la ville de demain» s’inscrit tout à fait dans une problématique actuelle car « on est aujourd’hui dans une phase de transition intéressante. On va vers de nouvelles pratiques de l’espace urbain. […] On est en train de passer d’un mobilier très fonctionnel à un désir de qualité, de soin du détail, de végétalisation… ».

Galerie VIA,

120, avenue Ledru-Rollin, 75011 Paris. 

Jusqu’au 29 août.

 

Le saviez-vous ?

Le mobilier urbain, c’est aussi des chiffres vertigineux. La Ville de Paris compte 335 000 potelets, 2000 Abribus, 100 000 bancs, 30 000 corbeilles de propreté, 200 000 luminaires, 100 000 grilles d’arbre, 1500 feux tricolores, 500 colonnes Morris, 100 fontaines Wallace, 500 entrées de métro… Des chiffres qui font tourner la tête, mais une goutte d’eau à l’échelle de la planète et de ses 100 agglomérations de plus de 5 millions d’âmes !

 

Villégiature urbaine par Frassinago

16 juillet 2018 Posted by Jardins à vivre, Professionnel, Reportages 0 thoughts on “Villégiature urbaine par Frassinago”

Avec ce jardin, l’agence italienne Frassinago a réussi à créer un lieu serein, un refuge apaisant et confortable où s’isoler sans avoir à quitter la ville.

Réalisation Cabinet Frassinago : Paolo Pejrone et Franco Brugo. © Giovanni de Sandre

 

Un jardin-sanctuaire au sein de la ville

Réalisation Cabinet Frassinago : Paolo Pejrone et Franco Brugo. © Giovanni de Sandre

 

Un jardin n’est pas toujours synonyme de campagne ou de vaste terrain. Il peut être aménagé au cœur de la ville, dans un espace urbain où il agit comme un refuge, un abri. C’est manifestement l’idée qu’avait en tête l’équipe du cabinet Frassinago lorsqu’elle a réalisé un jardin pour particulier dans la cité balnéaire de Milano Marittima, près de Ravenne, en Italie. Les paysagistes Paolo Pejrone et Franco Brugo ont fait en sorte que ce jardin, situé dans l’espace qui entoure la villa, soit coupé de l’extérieur. Pour cela, ils ont disposé des pins ainsi que des plants de lauriers qui délimitent le lieu en l’isolant tout à fait de son environnement immédiat. En effet, ces arbres et ces plantes grimpantes empêchent de voir les rues et les maisons avoisinantes et donnent l’impression de se trouver dans un oasis en plein centre-ville.

 

Un écrin végétal lumineux et apaisant

Réalisation Cabinet Frassinago : Paolo Pejrone et Franco Brugo. © Giovanni de Sandre

 

Le caractère vert du lieu semble d’ailleurs avoir été une priorité de Frassinago, puisque les plantes choisies possèdent des feuilles persistantes. Quelle que soit la période de l’année, l’aspect végétal du lieu est conservé et permet de préserver son calme, sa sérénité, ainsi qu’un ombrage bienvenu au cœur de l’été. Cette idée générale est d’ailleurs renforcée à travers le choix de matériaux et de fleurs qui s’harmonisent avec la couleur de la villa. Le sol en teck, les sièges en corde tressée sont, comme les murs, de teinte beige, crème. Les fleurs sont des hortensias blancs, dont le coloris se fond aussi parfaitement avec le reste. Cette harmonie de couleurs claires concourt donc à procurer au visiteur une sensation d’apaisement et ajoute de la lumière à cet havre bucolique et cosy.

 

David Kabla

Jardin "Projection", Réalisation : Bernard Bois, Marcel Villette et N2B Arrosage © Anthony Ondomat

Jardins Jardin ce week-end à Paris!

1 juin 2018 Posted by Agenda 0 thoughts on “Jardins Jardin ce week-end à Paris!”

Le festival Jardins Jardin revient pour sa 15e édition au Jardin des Tuileries à Paris. L’occasion de découvrir les nouvelles tendances du végétal en milieu urbain.

 

Jardins Jardin : le végétal en ville

Jardin "Projection", Réalisation : Bernard Bois, Marcel Villette et N2B Arrosage © Anthony Ondomat

Jardin « Projection »; conception et réalisation : Bernard Bois, Marcel Villette et N2B Arrosage © Anthony Ondomat

 

Événement incontournable du monde du paysage, Jardins Jardin a accueilli l’an passé plus de 24 000 visiteurs, amateurs, professionnels ou simples curieux. Et l’on comprend cet intérêt du public tant la place du végétal en ville – thème inscrit dans l’ADN de la manifestation –, est au coeur des préoccupations actuelles, avec une prise en considération grandissante des bienfaits du vert en ville. Chacun à leur façon,  les jardins éphémères proposés par les paysagistes sont autant de propositions à explorer pour aménager un espace vert en milieu urbain, que ce soit dans un cadre résidentiel ou un espace public, une grande surface ou un balcon. Le jardin « Projection », lauréat d’une mention particulière pour son inventivité, se présente ainsi comme une vision future d’un jardin du bassin parisien dans le contexte du réchauffement climatique. Conçu par Bernard Bois, Marcel Villette et N2B Arrosage, il se compose de plantes tropicales, méditerranéennes et de nombreux plans d’eau (vortex, jets d’eau…) pour un effet de « jungle parisienne », habilement renforcé par la présence de miroirs qui jalonnent le parcours. Autre point de vue sur les jardins nourriciers, « Monsieur Paul », prix de la création paysagère, a été conçu par Pierre-Alexandre Risser et Solenn Moquet (Horticulture et Jardins). C’est un hommage au fameux cuisinier Paul Bocuse qui invitait les chefs à retrouver un lien plus direct avec la nature et les produits qu’elle nous offre. C’est ce même retour au végétal que propose aujourd’hui aux citadins ces deux paysagistes habitués de l’évènement. Un Prix terrasse et balcon est aussi venu récompenser des projets de jardins à échelle réduite pour ces petites surfaces très présentes dans l’espace urbain. Le « Carré du sud » a remporté le Coup de cœur avec son jardin de curé mêlant plantes potagères, médicinales et aromatiques pour un parfum de Provence, les deux créateurs Johanna Bonella et Abel Flosi étant eux-mêmes originaires du Sud de la France. (Vous pouvez retrouver notre interview de Fabien Cuny, paysagiste et designer d’extérieur qui avait présenté lors de l’édition précédente son jardin « Low Impact »).

« Box à selfie » de La Case du cousin Paul, prix des exposants 2018

 

Nouvelles tendances et idées pour le jardin

 

Jardins Jardin propose également à des étudiants  de présenter leurs travaux sur la place du végétal dans la ville. Ils explorent ce thème à travers des scénographies végétalisées parmi lesquelles un projet d’agriculture urbaine  («Qu’est-ce qu’on mange ? » de l’Institut des Arts Appliqués) ou une idée de potager transportable dans un sac (« Potager prêt à emporter » de l’École Nationale Supérieure du Paysage). Bien entendu, l’événement accueille également un grand nombre d’exposants venus présenter, et vendre pour les intéressés, des produits divers relatifs au jardin : déco, aménagement, végétaux, outils, mobilier… C’est le cas de Arte Faktos de Colombia qui met en avant la richesse de la créativité colombienne dans ce domaine. On y trouve ainsi des produits de designers et artisans allant de corbeilles fabriquées par des groupes indigènes à des meubles tout à fait avant-gardistes. Le prix des Exposants a lui été décerné à la Case de Cousin Paul, spécialiste de la guirlande lumineuse à composer avec des boules colorées tissées à la main.

 

Arte Faktos

 

Jardins Jardin se tiendra jusqu’au dimanche 3 juin dans le Jardin des Tuileries à Paris. Il ouvre ses portes aux visiteurs tous les jours de 10h à 19h.

 

 

 

Une plage urbaine à Oslo !

15 janvier 2018 Posted by Entreprise, Pratique, Rencontres, Revêtements 0 thoughts on “Une plage urbaine à Oslo !”

La ville Oslo fait le pari d’une réhabilitation du quartier de Sørenga . L’objectif ? Reconnecter la ville avec la mer.  La première phase s’est terminée récemment avec avec la mise en place d’un immense bain public.

 

 

Oslo, projet Fjord City. plage en bois Kebony © Kebony

« Fjord City » à Oslo

Ce projet de rénovation du front de mer, baptisé « Fjord City », comprend plus de 2 260 km², il s’étend de Frognerkilen, à l’ouest de la ville, à Sydhavna, au sud.La première étape en est la réalisation de ce parc aquatique chaleureux par la présence du bois,.est imaginé une zone d’habitation avec des lieux culturels, des commerces… À noter, le quartier accueille déjà l’Opéra d’Oslo. L’ensemble du projet devrait être terminé pour 2030.

Une plage en bois à Oslo

L’espace de détente  est assez conséquent : il offre aux visiteurs la possibilité de profiter d’une piscine d’eau de mer de 190 m, d’une zone de loisirs, d’escaliers vers la mer et d’une piscine séparée pour enfants. Toutes les parties de la zone sont conçues pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite. La structure pèse 4 650 tonnes et mesure environ 3 700 mètres carrés. En assurant une transition naturelle entre le paysage et la ville, le bois assure une atmosphère de convivialité à cet espace public, tout en respectant l’environnement.  Pour cette partie du projet, c’est ainsi le bois Kebony qui a été choisi.  Développée en Norvège, la technologie brevetée Kebony est un procédé respectueux de l’environnement, qui modifie les résineux issus de sources durables en chauffant le bois avec un liquide d’origine biologique. En polymérisant la paroi cellulaire du bois, il adopte de manière permanente les attributs d’un bois dur tropical, notamment une durabilité, une dureté et une stabilité dimensionnelle élevées.


 

Crédit photos : Kebony/ vimeo.com/ 246928667

 

N. D.

 

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.