plantes Archives - Page 2 sur 3 - Extérieurs design

Posts tagged "plantes"

pergola

La plante du mois : l’amaryllis

11 décembre 2017 Posted by Jardins à vivre, Plante du mois, Plantes, Tendances 0 thoughts on “La plante du mois : l’amaryllis”

Hôte peu exigeant aux couleurs chaleureuses, l’amaryllis est la plante idéale pour instaurer l’ambiance des fêtes, en toute modernité. Avec elle, c’est Noël tous les jours !

©maplantemonbonheur

 

De la couleur dans les hauteurs

©maplantemonbonheur

 

Placez un peu de mousse sous une lanterne ou un terrarium. Toute la nourriture requise se trouve déjà dans le bulbe de l’amaryllis. La plante affiche une couleur inattendue et égaye les journées d’hiver. Ses fleurs blanches, saumons, rouges, roses ou vertes peuvent atteindre jusqu’à 20 cm de diamètre. Pour une touche d’originalité, on aime la suspendre à l’envers. Il suffit de veiller à ce que le bulbe reste entier et soit pourvu d’un filet afin de pouvoir le suspendre. Au bout de quelques semaines, de magnifiques fleurs pendront au dessus de vos têtes, à la façon du gui. Un conte mexicain raconte ainsi que chacune des variétés d’amaryllis est habitée par une bonne fée, qui réalise les rêves des amoureux. On ne résiste pas à cette plante qui offre un décor végétal plein de magie.

 

L’amaryllis, reine de la maison en hiver

©maplantemonbonheur

©maplantemonbonheur

 

Originaire du Brésil, l’amaryllis est une plante très facile à cultiver dans les intérieurs. Elle aime la chaleur et ne souffre donc pas des températures poussées des maisons en hiver. Elle enchante les fêtes de fin d’année avec ses grandes fleurs allant du rouge foncé au blanc. Symbole de fierté et de beauté ensorceleuse, elle offre aussi un peu de chaleur au cours des journées sombres. On se plaît à voir sa tige creuse émerger de son bulbe avant d’admirer les boutons lisses qui vont peu à peu se développer, en donnant naissance à de volumineux calices aux pétales veloutées. Pour qu’elle embellisse votre maison, offrez à sa grande tige un pot qui lui ressemble : élégant et surprenant. L’amaryllis et son charme se chargeront du reste…

Emmanuelle Jung

La plante du mois : le cyclamen

2 novembre 2017 Posted by Jardins à vivre, Plante du mois, Plantes, Tendances 0 thoughts on “La plante du mois : le cyclamen”

Aussi belle que vivace, le cyclamen nous offre des couleurs chatoyantes en ce début d’hiver. Ses fleurs sont de parfaits emblèmes de joie de vivre, quant à ses feuilles en forme de cœur, elles aspirent au romantisme. De quoi vous réchauffer pour l’hiver !

A chaque mois sa plante, novembre 2017 : cyclamen. maplantemonbonheur.fr

 

Le cyclamen, une des plus jolies fleurs d’automne

Mauve, rouge vif, rose… le cyclamen, issu de la famille des Primevères, va illuminer votre maison. Ses fleurs, qui présentent des petits drapeaux au sommet des tiges longilignes, vont égayer votre intérieur, et ses feuilles, à la forme de cœur ornées de motifs gris-argenté ou verts, sont propices au romantisme. Ce n’est pas sans raison qu’au Japon, le cyclamen est la fleur emblématique de l’amour. Chez les catholiques, elle évoque le cœur fleuri de la Vierge Marie. Si le cyclamen a la cote cet hiver, sa beauté ne date pas d’hier. Développé en Europe au XVIe siècle, il a notamment été cultivé dans les jardins botaniques de la Reine Elisabeth d’Angleterre.

A chaque mois sa plante, novembre 2017 : cyclamen. maplantemonbonheur.fr

 

On l’aime surtout pour sa floraison et sa croissance surprenante. Même si cette plante se trouve délaissée, elle retrouve son allure en trente minutes, après l’avoir baigné dans l’eau. L’astuce pour dévoiler sa beauté ? La présenter dans des cache-pots brodés ou tissés afin de laisser son charme agir.

A chaque mois sa plante, novembre 2017 : cyclamen. maplantemonbonheur.fr

 

Comment entretenir le cyclamen ?

Il suffit de l’installer dans une partie très éclairée et frais de votre salon, pour qu’il s’épanouisse. S’il ne gèle pas, le cyclamen a aussi sa place sur votre terrasse. Préférez une immersion dans l’eau à un arrosage classique, en le laissant reposer dans une soucoupe. Concernant la nourriture, offrez-lui une ration pour plante toutes les trois semaines. Et si vous prenez soin d’ôter les fleurs fanées, cette plante surprenante vous réservera une surprise avec une seconde floraison. Entre mi-mars et septembre, le cyclamen entre en phase de repos. Tout arrosage ou apport d’engrais doit alors cesser.

Emmanuelle Jung

La plante du mois : les plantes génération oxygène

18 octobre 2017 Posted by Jardins à vivre, Plante du mois, Tendances 0 thoughts on “La plante du mois : les plantes génération oxygène”

Faites appel à la brigade des plantes génération  oxygène ! En plus de leur belle apparence, elles vous apportent un regain d’énergie pour affronter les mois de grisaille.

Pour aborder cette nouvelle saison avec dynamisme, optez pour le lierre, la fougère, le gerbera, ou le spathiphyllum. Véritables alliés bien-être, ils purifient l’air de votre intérieur, tout en produisant de l’oxygène. À l’heure du bio et de la tendance healthy, ces plantes ont toute leur place.

maplantemonbonheur.fr

Les plantes générations oxygène : source d’ondes positives

Les meubles, la peinture, les appareils électroniques…Il y a là de quoi polluer l’air de vos intérieurs ! Même la respiration humaine apporte son lot de particules nocives. Avec les plantes génération oxygènes, vous invitez de belles feuilles dans votre maison, mais surtout un air purifié. Propices aux ondes positives, elles offrent un souffle d’air pur, toujours bienvenu. Considérées comme les plantes d’intérieur les plus performantes en matière de purification d’air, elles parviennent à filtrer l’oxygène en éliminant les particules nuisibles. Place aux lierres, gerberas, spathiphyllum et à la fougère dans la maison ! Leurs feuilles lisses, rugueuses ou velues se marient à merveille avec des matériaux haut de gamme ou encore avec des motifs géométriques, pour un intérieur harmonisé et plein de contrastes. Aussi efficaces dans un salon, que dans une salle de classe ou un bureau, qui exposent davantage l’organisme aux bactéries.

maplantemonbonheur.fr

 

Des plantes oxygènes aux vertus multiples

Si la fougère, le spathphyllum et le gerbera proviennent des forêts tropicales, le lierre pousse à peu près partout, sauf dans le désert. Leurs pouvoirs assainissant s’exercent grâce aux stomates ou pores au niveau du feuillage. Ils favorisent l’échange gazeux entre le végétal et l’aire ambiante. Toutes des plantes relativement résistantes, le lierre s’avère être symbole de persévérance, de croissance continue et d’obstination. La fougère, quant à elle, ferait fuir les mouches et les puces. Les plantes génération oxygène s’inscrivent ainsi parfaitement dans un style d’habitat qui privilégie un mode de vie sain, ponctué d’efforts et de détente. Elles jouent ici leur propre rôle de purificateur d’air tout en chassant les mauvaises ondes. En somme, ces plantes ne feront pas qu’harmoniser votre décoration intérieure, mais agiront également sur votre bien-être !

maplantemonbonheur.fr

 

Quels soins apporter à ces plantes oxygènes ?

Autre atout de ces plantes de saison, elles ne demandent pas d’entretien très conséquent. Contentez-vous de leur offrir un soupçon de nourriture pour plante, tous les deux mois, pour leur assurer une croissance optimale, tout en humidifiant régulièrement la motte. Evitez de les exposer au soleil. Si les plantes oxygènes aiment la lumière, elles sont en réalité sensibles aux rayons agressifs du soleil.

Emmanuelle Jung

chambre vue sur jardin coloré

Trouvez le confort dans cette chambre vue sur un jardin coloré et serein

5 avril 2017 Posted by Jardins à vivre, Reportages 0 thoughts on “Trouvez le confort dans cette chambre vue sur un jardin coloré et serein”

Un abri pérenne au cœur de la nature : voilà ce qu’ont imaginé Kieran Dunne et Anthony Ryan, inscrivant le repos d’un citadin dans un jardin coloré, joyeux et serein.

chambre avec vue sur jardinHAVRE DE PAIX • Au fond du jardin, un cabanon accueille une chambre, comme un repaire chaleureux, la présence de la baie vitrée ouvrant pleinement la vue sur cet espace dense et fleuri.

Comme une chambre secrète, un abri au fond du jardin qui s’ouvre pleinement, grâce à une baie vitrée coulissante, sur un festival de couleurs. À travers ce jardin coloré foisonnant de massifs de fleurs, Kieran Dunne et Anthony Ryan s’intéressent à la fusion de l’espace privé et de l’extérieur. Pour ce projet présenté au festival Bloom, en Irlande, ils ont imaginé une scène contemporaine : les propriétaires seraient un couple avoisinant la trentaine qui a très longtemps pratiqué le camping en milieu naturel et qui aime les atmosphères paisibles. Ces personnes cherche- raient aujourd’hui à inscrire un « sanctuaire personnel » où se détendre, au sein de la nature… tout en restant dans leur propriété. 

jardin fleuri et coloré

Une allée relie chaque espace détente, conduit doucement jusqu’à ce nid douillet, dévoilant dans les recoins des sculptures apaisantes : un bouddha, une mère berçant son enfant… Ce chemin est en bois que les paysagistes ont spécialement traité avec une peinture Farrow & Ball, avec la célèbre couleur Elephant’s Breath (« souffle d’éléphant ») qui apporte un effet de pierre. Dans ce jardin coloré, les couleurs vives qui ponctuent les massifs évitent une impression nostalgique ou désuète. De même, la présence de buis taillés en boule à chaque tournant empêche un effet qui pourrait être agressif. 

bouddha jardin coloré

Les paysagistes ont misé sur un foisonnement de couleurs, avec des volumes adaptés. On apprécie, çà et là, les érables japonais ou les couleurs dorées du cornouiller, les dégradés du Pieris japonica ‘Mountain’, et le choix de plantes très florifères, comme les Diascia, les bouquets de lobélie à fleurs bleues, le spectacle des massifs de lychnis, les nuances des astilbes, la générosité des azalées… 

jardin joyeux et coloré

Ils ont cherché aussi à créer la surprise en travaillant les textures, les plantes en touffes, aux feuilles larges, très denses, comme les Astelia ‘Silver Shadow’, et à inscrire l’esprit naturel du lieu par la présence des charmes ou des bouleaux. Dans la promenade, les parfums des rosiers et des massifs de lavande réveillent agréablement les sens.

jardin fleuri et coloré
SANCTUAIRE FLEURI • Kieran Dunne et Anthony Ryan ont travaillé les associations de couleurs et les volumes pour conserver un esprit dynamique et gai et proposer des effets de surprise, gardant le pastel pour le bâti.

En abord de la terrasse, la glycine offre une ombre protectrice, comme une transition de ce spectacle vivant vers l’apaisement ; Une volonté marquée par le choix des couleurs pastel pour le bâti : la tonalité parme des murs du cabanon se fond avec le rose pâle des murs d’enceinte.

chambre vue sur jardin coloré

  • Our Lady’s Children’s Hospital Crumlin Gar- den », création Kieran Dunne et Anthony Ryan, sponsorisé par Kildare Growers, Bloom 2016. 

 

NATHALIE DEGARDIN- PHOTOS : LAURENT ANDRÉ 

 

 

En octobre on aime l’Aglaonema

10 octobre 2016 Posted by Plantes, Tendances 0 thoughts on “En octobre on aime l’Aglaonema”

Ce mois d’octobre, l’Office Hollandais des fleurs rend grâce à l’Aglaonema, en l’élisant plante du mois.

10-2016-05

La petite histoire de l’Aglaonema

Vous l’avez sûrement déjà vue trônant sur une table de salon ou sur le guéridon de l’entrée. L’Aglaonema est en effet connue comme étant une plante d’intérieur particulièrement décorative. Son nom qui vient du grec « aglos »  signifie superbe et « nema »   fil, se réfère à la beauté des dessins qui ornent ses feuilles. Originaire d’Asie du Sud Est, plus précisément de la Thaïlande, du Sri Lanka, d’Indonésie et des Philippines, la plante adore l’humidité et pousse très bien dans les forêts tropicales. De la famille des Araceae, sa floraison reste très discrète et compte moins que la valeur décorative de ses feuilles. On vous propose ici une plante peu exigeante et idéale pour ceux qui n’auraient pas vraiment la main verte… et oui, l’Aglaonema se donne des grands airs mais n’en est pour autant pas capricieuse ! En plus d’être décorative, elle fait profiter votre intérieur de ses vertus assainissantes en purifiant l’air de la pièce qu’elle occupe.

10-2016-07

Comment prendre soin de sa plante ?

L’Aglaonema est généralement vendue selon la taille des pots, la hauteur de la plante et son épaisseur. Avant tout achat, vérifiez que les feuilles de la plante soient suffisamment rigides et fermes, cela signifiera qu’elles ont été correctement traitées par l’horticulteur et qu’elle sont prêtes à la vente. Vérifiez également que la plante ne soit pas infectée par de quelconques maladies, par exemple : des racines présentant des signes de pourriture, ou des feuilles aux tâches marron dont la cause serait une température trop humide ou des racines trop sèches. Dans ces cas là, la plante doit être immédiatement traitée, sans quoi elle ne tiendra pas. L’Aglaonema est une plante qui, comme beaucoup, aime la lumière. Si elle s’en trouve privée, vous remarquerez un manque de vitalité marqué par un étirement de la plante et une perte de ses couleurs.

10-2016-12

Le saviez vous ?

Cette plante est extrêmement résistante, elle est idéale toute l’année à la maison, dans des bureaux, des espaces publiques ou à l’école pour égayer la classe. L’Aglaonema rend aussi bien seule qu’en groupe, ses feuilles striées ajoutent un petit côté tropical et graphique à la pièce qu’elle occupe, s’alliant ainsi à la perfection à différents types de matériaux, de formes et de structures. Elle est aussi idéale pour faire voyager l’esprit sans pour autant avoir à bouger de chez soi…

Photos : Office Hollandais des Fleurs

Coralie Técher

Les plantes retombantes, élues du mois de septembre

7 septembre 2016 Posted by Plantes, Tendances 0 thoughts on “Les plantes retombantes, élues du mois de septembre”

Comme une chevelure de verdure qui envahit les hauteurs, la plante retombante séduit par sa grâce l’Office Hollandais des fleurs qui fait d’elle, l’élue du mois.

plante retombante

La petite histoire de la plante retombante

Originaires des forêts tropicales où elles y sont grimpantes, ces multiples chutes végétalisées et fleuries, sont dotées de racines ventouses et aériennes, d’épines crochues et de longues tiges feuillues qui s’enroulent. À savoir que des régions arides peuvent aussi êtres peuplées de ces plantes puisque leurs propriétés de succulentes leur permettent de vivre durant les périodes de sécheresse. Comment alors deviennent-elles retombante une fois chez nous ? Quand elle se retrouve sans supports, la plante grimpante chute (ou rampe) tout simplement !

Pourquoi avoir une plante retombante chez soi ?

En intérieur, comme en extérieur, la plante retombante apporte cette petite touche de mystère et de féérie dont on rêve tous chez soi. En pot sur la terrasse, suspendue dans le salon, aux branches du cerisier dans le jardin, ou dégoulinante sur la pergola, la plante retombante lorsqu’elle est fleurie devient irrésistiblement belle. Adaptable au soleil comme à l’ombre la plante est, généralement, facile d’entretien.

Si vous choisissez d’en embellir votre extérieur, sachez que le lierre sera l’espèce à préférer. Puisqu’il s’épanouit en automne, le lierre tolère le froid et peut atteindre jusqu’à 2mètres de hauteur quand la plante est cultivée en pot.

Pour l’intérieur ou la terrasse, on craque pour le pétunia à entretenir, de préférence, en pot suspendu. Son éventail de couleurs et ses formes multiples, offrent un panel de choix fleuris. Elle aussi facile d’entretiens, ne demande qu’une luminosité de jour importante et un arrosage fréquent.

Plante retombante OHDF

©OfficeHollandaisdesFleurs

Conseils pratiques

Chez vous, prenez toujours garde à ce que votre plante ne soit pas envahie de parasites comme les pucerons, très difficile à combattre vous pourriez en perdre votre plante retombante. Soyez toujours vigilent, le plant ne doit pas manquer d’eau, vous vous en apercevrez à l’état de ses feuilles jaunies, la perte de ses boutons et son retombé ramolli. Une décoloration grisâtre des feuilles, peut avertir d’une infestation d’araignées rouges, ces petits parasites peuvent êtres fatals !

Aussi, si elle vient à perdre de sa foison, que la quantité de boutons éclos diminue, et que la longueur des tiges vous sembles étrange, il y’a de fortes chance qu’elle soit malade.

Pour ceux qui n’auraient pas le loisir d’accorder leur temps aux soins de ces plantes, sachez que vous pouvez tout de même en devenir l’acquéreur, puisque la plante retombante aux feuilles épaisse ne demande pas tant de soins que ses semblables aux feuilles fines. Là où la première ne demande pas un arrosage régulier, ses propriétés succulentes aidant, les dernières nécessitent elles de l’être au moins tous les deux jours.

Les plantes retombantes sont proposées à la vente toute l’année, et doivent de façon générale ne pas êtres exposées en plein soleil bien qu’un endroit chaud et lumineux leur soit indispensable.

Plante retombante OHDF

©OfficeHollandaisdesFleurs

 

Photos : l’Office Hollandais des Fleurs

Coralie Técher

Le cactus, plante du mois d'aout

Le Cactus, la plante star du mois d’août

1 août 2016 Posted by Plantes, Tendances 0 thoughts on “Le Cactus, la plante star du mois d’août”

L’Office Hollandais des Fleurs fait ce mois-ci honneur au cactus en l’élisant plante du mois ! Piquant, petit, imposant ou longiligne, le cactus garde sa place dans les chaumières cet été.

On l’associe aux déserts et aux plaines arides des contrées exotiques, mais le cactus est aussi et surtout une plante d’intérieur qui ne fait qu’accroître son nombre de fidèles ! Facile d’entretiens, cette plante a aussi l’atout de présenter une esthétique variée qui s’adaptent aux différents styles d’intérieurs.

Le cactus, plante du mois d'aout

photo : L’office Hollandais des Fleurs

Petite Histoire du cactus

Cette plante épineuse pousse généralement en Afrique, en Amérique centrale et du sud. Mais contrairement aux idées reçues que l’on se fait du cactus il s’épanouit aussi bien dans le froid des hautes montagnes que sous les tropiques. Il fait partie des plants les plus anciens connus sur la planètes puisqu’à la préhistoire on le cultivait pour ses fruits. Encore une idée reçue à bannir, le cactus n’est pas très fan de la sécheresse et seul quelques espèces seraient en mesure de survivre à des températures de chaleurs extrêmes ! Côté chiffres, on compte plus de 1800 sortes de cactus différentes. Par exemple le Saguaro, espèce la plus grande du lot, peut atteindre des hauteurs de 200 mètres, de quoi concurrencer les arbres.

plante-du-mois-le-cactus

photo : l’Office Hollandais des Fleurs

Pourquoi avoir un cactus chez soi ?

Avoir un cactus accentue automatiquement votre côté « cool », soyons honnêtes le cactus a des vertus décoratives inouïes. En atteste sa côte de popularité qui ne cesse de grimper depuis quelques années ! Avec ses formes géométriques infinies, il apporte un petit côté graphique à la pièce, des courbes adoucies par ses fleurs qui ne poussent qu’en hiver. Vous vous êtes toujours demandé pourquoi le cactus était recouvert d’épines ? Comme on pouvait s’en douter, elles sont un moyen d’auto-défense contre la voracité de certains animaux, mais elles protègent aussi du soleil, du froid nocturne des nuits Sahariennes, absorbent le trop plein d’eau lors de fortes précipitations et la rosée du matin qui nourrit la plante. Le cactus est une plante autonome qui se suffit à elle même en pleine nature. Elle est donc parfaite pour ceux qui n’auraient pas la main verte et qui voudraient tout de même avoir un brin de verdure sous leur toit.

Photo d'intérieur avec des cactus, plante du mois d'aout

photo : l’Office Hollandais des Fleurs

Prendre soin de son cactus

Le cactus aime la lumière, on peut même dire qu’il adore ça. N’hésitez pas à le placer sous les rayons du soleil ou autres sources de lumières naturelles. On l’arrose modérément, attention le cactus ne supporterait pas d’être noyé ! Une à deux fois par mois en été, et en hiver on va même jusqu’à le laisser complètement tranquille.

Les cactus, plante du mois d'aout pour l'été

photo : l’Office Hollandais des fleurs

Le saviez-vous ?

En Amérique du Sud, le cactus est considéré comme étant une source infinie de bienfaits : nourriture, boisson, médicaments, outils et même matériaux de constructions, on le retrouve partout et même sur le drapeau du Mexique dont il en recouvre les terres.

Coralie Técher

sources : l’Office Hollandais des fleurs et Ma plante mon bonheur.

Rosiers en pots, l'Office Hollandais des Fleurs

Le rosier en pot, la plante du mois de juillet

1 juillet 2016 Posted by Plantes, Tendances 0 thoughts on “Le rosier en pot, la plante du mois de juillet”

L’été se fait attendre ! Pour apporter douceur et gaîté à nos intérieurs en ce temps gris, nous accueillons juillet avec le rosier en pot, notre plante du mois.

Rosiers en pots, l'Office Hollandais des Fleurs

Rosiers en pots © l’Office Hollandais des Fleurs

La rose est depuis toujours connue comme étant la fleur de l’amour, de l’amitié et de la passion. D’ordinaire, on l’offre en bouquet posée dans un vase, elle égaye le guéridon de l’entrée ou la table de la salle à manger. Véritable symbole de la saison estivale la rose fait partie des incontournables en matière de plantes. Ce mois ci, élue par l’Office Hollandais des fleurs, on vous propose de l’adopter sous sa forme généreuse de rosier en pot.

Pourquoi se laisser tenter par le rosier en pot ?

Le rosier en pot s’offre pour toutes sortes d’occasions. Très élégant il habille indéniablement la pièce qui l’accueille. On le retrouve ornant les chambres et les salons des plus beaux palaces, il est une icône des poèmes d’amour. Le rosier fait partie de ses fleurs dont on ne se lasse pas, sans compter le doux parfum qu’il dégage et qui diffuse subtilement une odeur de joie dans la maison.

Rosier en pot

Rosier en pot, © l’Office Hollandais des Fleurs

Comment prendre soin de son plant ?

Autrefois associé au jardin, le rosier en pot s’immisce de plus en plus dans nos intérieurs. Suite à son succès grandissant, les plants sont de nos jours produits en grande quantité dans des exploitations modernes. Il faut compter 14 à 16 semaines avant d’obtenir un produit entièrement fini. Lorsque vous achetez un pot sachez qu’ils sont triés par diamètre d’épaisseur, nombre de boutons, par maturité et par couleur. N’hésitez pas lors de l’achat à vérifier que votre plante ne souffre d’aucune maladie ou autres parasites. À noter qu’il est préférable de choisir des rosiers dont les boutons ne sont pas complètement fermés. Pour qu’il tienne le plus longtemps possible, faites régulièrement attention à lui ôter toutes fleurs fanées, veillez à ce que sa motte soit toujours humide, cette plante ne supporte pas la déshydratation. Dernier petit conseil, le rosier aime particulièrement la lumière, qu’il soit en intérieur ou en extérieur, veillez toujours qu’il en ait suffisamment.

Rosier en pot

Rosiers en pots, © l’Office Hollandais des Fleurs

Le saviez-vous ?

Très répandue en Chine et en Europe, la rose est originaire de hémisphère Nord. Son nom vient du mot celtes rhodd qui signifie : rouge. À l’origine toutes les roses étaient effectivement « rouges », c’est au fil du temps et au gré des lubies des producteurs qu’on la retrouve, rose, orange, jaune, ou encore blanche. C’est aussi de cette façon qu’est apparu notre fameux rosier en pot avec ses fleurs aux multiples couleurs.

Coralie Técher

Photos : Office Hollandais des fleurs

EXCELLENCE VEGETALE - Rosiers Label Rouge

Label Rouge : les 1ers rosiers labellisés

9 juin 2016 Posted by Dossiers, Jardins à vivre, Plantes, Tendances 0 thoughts on “Label Rouge : les 1ers rosiers labellisés”

Val’hor et Excellence Végétale dévoilent les tout premiers rosiers homologués Label Rouge. Cette distinction de qualité supérieure, habituellement attribuée aux produits alimentaires, fait petit à petit sa place parmi les végétaux. 

En 2011, les Dahlias étaient les premières plantes à bénéficier de la distinction Label Rouge, le signe de qualité (créé par l’Institut National des Appellations d’Origine), le plus reconnu par les consommateurs. Depuis, près d’une centaine de variétés, arborant l’étiquette rouge et blanche, sont sur le marché. Fort de ce succès, Val’hor et Excellence Végétale s’associent pour rendre honneur aux rosiers plantés en France, par des producteurs français, pour les Français.

EXCELLENCE VEGETALE - Rosiers Label Rouge

Label Rouge, un gage de qualité

EXCELLENCE VEGETALE - Rosier Escimo Label Rouge

Roses Escimo Label Rouge

Qu’est ce que le Label Rouge ?

Garanti par l’état le Label Rouge récompense les produits dits de qualité supérieure. Avec ses 50 ans d’existence, il est aujourd’hui à 97%  reconnu par les consommateurs. Selon l’article L641-1 du code rural, « Le label Rouge atteste que les denrées alimentaires, ou des produits agricoles non alimentaires et non transformés possèdent des caractéristiques spécifiques, établissant au niveau de qualité supérieure, résultant notamment de leurs conditions particulières de productions de fabrication et conformes à un cahier des charges qui les distinguent des denrées et produits similaires habituellement commercialisés ».

EXCELLENCE VEGETALE - Rosier Léo Ferré Label Rouge

Rose Léo Ferré Label Rouge

Les critères de sélection des rosiers :

Parmi plus de 1000 variétés proposées, seul une soixantaine ont été sélectionnées, pour avoir l’honneur de bénéficier du Label Rouge. Un chiffre amené à s’étendre, puisque la limite autorisée est d’une centaine (précisément 150) de plantes. Pour être choisi, le rosier passe par des années de tests et de sélections, à l’issue de quoi un jury élit les meilleurs rosiers. Sur quels critères ? La plante doit être vigoureuse, plus florifère que la normale, résistante aux maladies, aux aléas du temps, et avoir un parfum qui fait la différence. Pour atteindre ses objectifs, le rosier est élevé avec attention, dans des conditions maîtrisées. Un suivi rigoureux qui continu jusqu’à vente du produit au consommateur. C’est là, un travail de longue haleine pour les producteurs, qui peuvent perdre leur distinction à tout moment. En effet, si la plante est mal notée par les acheteurs, ou encore si une espèce répondant mieux aux attentes du label vient à paraître, le Label Rouge peut être destitué. Pour l’anecdote et preuve supplémentaire de leur qualité, les variétés présentées ont résisté sans mal au temps désastreux de ce printemps 2016, et seront prêtes à embaumer de leur doux parfum votre jardin dès l’automne prochain ! 

EXCELLENCE VEGETALE - Rosier Louis Blériot Label Rouge

Roses Louis Blériot Label Rouge

 

Quelques variétés labellisées : Léo Ferré (Adabiterse, Adam Nirp), Louis Blériot (Meilland), René Descartes (Eve-Rateau André Eve), Escimo (Kormifari, Kordes, Globe Planter).

À noter : En hiver prochain le Sapin devrait être le troisième végétal à avoir droit à la distinction Label Rouge. Suivi dans la foulée, du Géranium. Affaire à suivre…

Excellence Végétale - Rosier Renée Descartes Label Rouge

Rose René Descartes Label Rouge

Photos : Excellence Végétale

Coralie Techer

Les 5 pots proposés par Vitamin

Une plante pour la fête des pères ?

6 juin 2016 Posted by Plantes, Tendances 0 thoughts on “Une plante pour la fête des pères ?”

Après avoir fêté les mamans en mai, le 19 juin ce sera au tour des pères d’être célébrés. On vous propose cette année, de leur faire plaisir avec … une plante !

On oublie les caisses à outils et autres cadeaux clichés, cette année on fait preuve d’originalité et on offre aux supers papas une note de verdure. Puisqu’elles ne sont pas réservées qu’aux femmes,  maplantemonbohneur.fr, propose avec sa campagne Vitamin Plant, 5 plantes en pots, spécialement pensées pour le plaisir des hommes.

 

Pour la fête des pères : Les 5 pots proposés par Vitamin©maplantemonbohneur.fr

Un père nature

C’est Ipsos qui le dit la gent masculine revendique de plus en plus son côté main verte. De nos jours aimer chouchouter sa plante de salon n’est plus une honte pour ces messieurs, au contraire, bon nombre de femmes assurent même trouver un homme plus séduisant lorsqu’elles le découvre amateur de végétaux. Pourquoi choisir ce cadeau spécial pour notre père ? D’après maplantemonbohneur.fr, avoir une plante rendrait nos patriarches plus responsables, plus autonomes et plus enclins à s’attacher aux valeurs simples telles que, la nature l’amour et surtout la famille.

5 plantes pour faire passer son père au vert

On vous parle des 5 plantes idéales pour un homme selon la campagne Vitamin Plant.

Le ficus Anouk 

Un père c’est souvent très occupé, il n’a pas toujours le temps d’ouvrir les volets et d’aérer les chambres ou le salon. Pas de panique, avec ses feuilles pouvant atteindre les 4 mètres de hauteur, le ficus Anouk a la particularité de rafraichir l’air et de permettre à la pièce de respirer.

 

Pour la fête des pères : Le ficus Anouk©maplantemonbohneur.fr

 

L’Agave

Votre père à toujours rêvé de s’envoler pour le Mexique mais il n’en a jamais eu l’occasion ? Dans ce cas, le Mexique viendra à lui avec la belle Agave. Pour la petite anecdote cette plante à la pousse très lente est monocarpique : elle produit une belle fleur à la verticale quand elle s’apprête à… mourir !

 

Pour la fête des pères : L'Agave en pot ©maplantemonbohneur.fr

 

Le Myrtillocactus

Lui aussi originaire du Mexique, ce cactus produit des petits fruits connus sous le nom de garambullos. Si on prend bien soin de lui, il poussera jusqu’à 5 mètres. De quoi combler l’espace près de la cheminée.

 

Pour la fête des pères : Le Myrtillocactus en pot ©maplantemonbohneur.fr

 

Le Sarracenia

Avec l’été qui s’installe, les insectes ne manqueront pas d’envahir nos habitations. Pour éviter à papa la chasse aux moustiques, on choisit le Sarracenia. Cette plante carnivore originaire de l’est des États-Unis, produit un nectar odorant qui attire tous les insectes pour ensuite les dévorer.

 

Pour la fête des pères : Le Sarracenia en pot ©maplantemonbohneur.fr

 

Le Coffea Arabica

Pour un père amateur de café, le coffea arabica est le cadeau parfait. Dans son milieu naturel, ce caféier peut atteindre les 12 mètres. Avec ses belles feuilles vert foncé, il serait idéalement placé près de la machine à café.

 

Pour la fête des pères : Le coffea Arabica en pot©maplantemonbohneur.fr

La lampe Mygdal, un accessoire à la tendance écolo

Pour compléter ce cadeau végétal, on peut aussi craquer pour des accessoires qui resteront dans la lignée « nature », avec des produits tels que la lampe Mygdal, création du studio allemand Nui. Productrice de photosynthèse elle est idéale pour faire pousser des plantes dans des lieux incongrus, comme dans le sous sol où est aménagé le coin détente de votre père.

Pour la fête des pères : Lampe Mygdal du studio Nui

©Nuistudio

Coralie Techer

Plus d’informations sur le site maplantemonbohneur.fr

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.