livre Archives - Extérieurs design

Posts tagged "livre"

5 livres qui vous tiendront chaud en ce grand froid

27 février 2018 Posted by Livres, Plantes, Tendances 0 thoughts on “5 livres qui vous tiendront chaud en ce grand froid”

L’heure est venue d’enfiler nos gros pulls et de se blottir au coin du feu, abrités sous un plaid douillet. En ce grand froid qui perdure, on savoure une tasse de thé bien au chaud, et surtout on s’évade avec un beau livre. Notre sélection qui vous réchauffera à coup sûr !

Nos coups de cœur du moment

 

Vies sur l’eau

« Habiter sur l’eau », éd. Phaidon 39, 95 €. Parution en mars 2018

Domus Aurea, Alberto Campo Baeza and GLR Arquitectos, 2016, Monterrey, Mexico. Picture credit: Javier Callejas, javiercallejas.com (pages 206-7)

Pole House, F2 Architecture, 2017, Fairhaven, Australia. Picture credit: Tanja Milbourne (pages 74-5)

Exbury Egg, PAD Studio, SPUD Group, and Stephen Turner, 2013, Beaulieu River, Hampshire, UK. Picture credit: Nigel Rigden (page 166)

 

Un élégant panorama de 55 résidences bâties en harmonie avec l’eau qui les entoure. Océans, lacs, piscines ou source, l’eau a cette particularité de sculpter les paysages. Plus qu’un privilège, vivre sur l’eau apaise et nous offre son lot d’inspirations. Elle joue un rôle clef dans la conception des maisons. Certaines offrent une vue sur l’eau, d’autre la surplombent et certaines s’y reflètent. Dans tous les cas, le résultat est impressionnant. « L’eau peut finalement devenir la meilleure amie d’une maison », peut on lire dès le début du livre. En feuilletant ces belles pages, on ne peut qu’acquiescer.  « Habiter sur l’eau », éd. Phaidon 39, 95 €. Parution en mars 2018

Patrimoine dissimulé

« France abandonnée », photos de Sylvain Margaine, texte de David Margaine, éd. Jonglez

« France abandonnée », photos de Sylvain Margaine, texte de David Margaine, éd. Jonglez

« France abandonnée », photos de Sylvain Margaine, texte de David Margaine, éd. Jonglez

« France abandonnée », photos de Sylvain Margaine, texte de David Margaine, éd. Jonglez

 

Après le succès d’un premier livre, Sylvain Margaine aime parcourir la France en quête de lieux interdits, et laissés en marge. Un château oublié en région parisienne, une aciérie abandonnée à Gandrange, un cimetière de bateaux de guerre en Bretagne, un hôpital désaffecté dans le Sud-ouest, un fort militaire désormais interdit dans les Pyrénées…C’est une multitude de lieux voués à disparaître qui nous est présenté à travers ce beau livre. Tel un explorateur, Sylvain Margaine capture les trésors oubliés de notre patrimoine et leur rend la dignité qu’ils méritent. Il sort des sentiers battus et nous dévoile des trésors que nous ne voyons pas. « France abandonnée », photos de Sylvain Margaine, texte de David Margaine, éd. Jonglez

Jardin du Sud

« La Méditerranée dans votre jardin », Olivier Filipi, éd. Actes Sud, 39 €. Parution en mars 2018

 

On admire souvent la beauté des garrigues méditerranéennes. Puis on s’interroge : comment s’inspirer de ces paysages pour concevoir son jardin et en limiter l’entretien ? Les plantes sauvages du Sud offrent une diversité et une résistance sans limite. Elles permettent d’envisager des extérieurs au style résolument varié et riche. En cultivant ce type de jardinage, le jardinier doit cesser de se battre contre la nature pour instaurer une scène figée à tout prix. Il va prendre soin d’encourager –en douceur – l’évolution naturelle de son jardin. Richement illustré de plus de 400 photos, ce beau livre nous dévoile les nouvelles perspectives qu’offre le jardin méditerranéen mais aussi ces atouts dans toutes les régions L’année de leur 40e anniversaire, les éditions Actes Sud se renouvellent et nous offrent encore de belles pages. « La Méditerranée dans votre jardin », Olivier Filipi, éd. Actes Sud, 39 €. Parution en mars 2018

Jardin à manger

« Plantes sauvages comestibles », Steffe FLEISCHHAUER , Jürgen GUTHMAN, Roland SPIEGELBERGER, éd. Ulmer, 16, 90 €. Parution le 22 mars 2018

 

De plus en plus plébiscitée, les plantes sauvages s’invitent désormais dans nos assiettes. Ce livre richement illustré nous dresse un tour d’horizon des plantes comestibles, parmi les 50 les plus fascinantes. Fleurs, tiges, feuilles, graines et fruits, pour chaque plante, l’auteur détaille le goût, l’endroit ou la cultiver, les modes de conservations adaptés ainsi qu’une recette originale à tester. Pour une cueillette en toute sécurité, les plantes dangereuses et toxiques sont présentées en détail dans l’ouvrage. De quoi se concocter de bons dîners ! « Plantes sauvages comestibles », Steffe FLEISCHHAUER , Jürgen GUTHMAN, Roland SPIEGELBERGER, éd. Ulmer, 16, 90 €. Parution le 22 mars 2018

Plantes sur gravure

« The book of flowers », H. Walter Lack, éd. Taschen, 50 €

« The book of flowers », H. Walter Lack, éd. Taschen, 50 €

« The book of flowers », H. Walter Lack, éd. Taschen, 50 €

 

Un beau catalogue qui réunit toutes les gravures en couleur issues des illustrations de « Roses et Choix des plus belles fleurs et quelques branches des plus beaux fruits » de Pierre-Joseph Redouté (1759-1840). Ce peintre français a consacré toute sa vie à l’observation et à la représentation des plantes afin de composer des planches à l’aquarelle. Ensuite gravés sur cuivre et publiésavec une description, ces chefs-d’œuvre floraux valent le coup d’œil. Surnommé le « Raphaël des fleurs », Redouté est toujours considéré comme un maître en matière d’illustration botanique. « The Book of flowers », H. Walter Lack, éd. Taschen, 50 €

Un rendez-vous livre à ne pas manquer

Le Salon du Livre

16 – 19 mars 2018

Porte de Versailles

Paris

En 2018, le Salon du Livre a la joie d’accueillir la Russie en « pays invité d’honneur ». Pour cette édition, ce festival littéraire à part entière recevra 38 auteurs russes ainsi que de nombreux grands noms de la littérature d’aujourd’hui. A découvrir, des auteurs reconnus à l’internationale, mais également des talents émergents et prometteurs.

Emmanuelle Jung

(Re) découvrez l’ensemble de nos sélections de beaux livres à avoir dans son salon

Beaux livres : 4 nouveautés à ne pas manquer !

29 janvier 2018 Posted by Jardins à vivre, Livres, Plantes, Tendances 0 thoughts on “Beaux livres : 4 nouveautés à ne pas manquer !”

4 beaux livres à découvrir pour commencer l’année en beauté. Niché au chaud dans le rocking chair, ou lézardant sur le canapé, on aime profiter d’un temps mort, et rêvasser en feuilletant de belles pages. Notre sélection du moment.

De beaux livres à avoir dans sa bibliothèque

 

Floraison nippone

Flora Japonica, Masumi Yamanaka et Martyn Rix, éd. Ulmer, 35 €

 

Adulée par horticulteurs et jardiniers européens, la flore du Japon et ses plus belles variétés défilent à travers les pages de ce panorama. Hortensias, camélias, azalées, érables japonais, lys orientaux et toute plante issue de cet archipel ont entraîné d’avides échanges entre botanistes japonais et occidentaux. Depuis plus de deux siècles, cette passion a conduit à la naissance de l’art et l’illustration botanique au pays des baguettes. La première partie du livre dévoile l’histoire des premiers échanges entre les botanistes. La seconde partie nous dresse une sélection de 80 planches botaniques de plantes sauvages japonaises, commandées pour cet ouvrage nippon, qui ne cessent d’influer sur nos jardins occidentaux. Flora Japonica, Masumi Yamanaka et Martyn Rix, éd. Ulmer, 35 €

 

Beauté menacée

A Tribute to Flowers, Richard Fischer, éd. TeNeues, 40 €

 

Chaque année, de nombreuses fleurs disparaissent  de notre planète, sans que personne s’en aperçoive. Des plantes délicates, d’exception, bien souvent méconnues de l’homme. Tel un « ambassadeur des fleurs », Richard Fischer s’évertue depuis des années à honorer ces merveilles menacées depuis son studio photo. En collaboration avec des jardins botaniques de renom, ce maître de la photographie dévoile, dans cet ouvrage,  la beauté des fleurs dans ses clichés, en démontrant leur pouvoir expressif et en leur rendant la dignité qu’elles méritent. Populaire sur le marché de l’art photographique, Richard Fischer dévoile ses créations lors de diverses expositions à Paris, Londres, Tokyo ou Genève.  A Tribute to Flowers, Richard Fischer, éd. TeNeues, 40 €

 

 

L’homme et le monde

Paysages entre nature et histoire, Pierre Wat, éd. Hazan, 99 €

 

L’historien d’art Pierre Wat pose un nouveau regard sur le paysage, en revisitant les œuvres d’hier à la lumière de celles d’aujourd’hui. Telle une traversée de deux siècles d’art occidental, l’historien retrace la grande histoire du paysage de Turner à Kiefer. Confrontant les individus et le monde, Pierre Wat réalise un essai novateur sur la peinture de paysages afin de porter le grand récit de l’humanité. Paysage de ruine, paysage en guerre, et paysages qui confrontent à l’indifférence du monde sont quelques-uns des thèmes qui composent ce beau livre. Paysages entre nature et histoire, Pierre Wat, éd. Hazan, 99 €

 

Aventure photographique

Paysages Français, une aventure photographique 1984-2017, 49, 90 €

 

Jusqu’au 4 février 2018, une exposition magistrale trônait à la BnF et dressait un portrait de la France perçue par des photographes contemporains. À son tour, le catalogue d’exposition nous fait vivre une balade sur quatre décennies et nous révèle les transformations du paysage hexagonal. À l’initiative de la Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale (Datar) en 1984, une trentaine de photographes sont dépêchés aux quatre coins de la France afin de présenter leur vision du paysage français. Loin d’un travail de recensement des lieux français, l’enjeu était de refléter leur propre représentation du territoire, tout en dévoilant les grandes métamorphoses qu’il a subies au fil du temps. Le tout en 1000 tirages, regroupés dans cet ouvrage. Paysages Français, une aventure photographique 1984-2017, 49, 90 €

Emmanuelle Jung

L’ Italie dans nos assiettes : 5 essentiels

17 janvier 2018 Posted by Cuisine, Dossiers, Jardins à vivre 0 thoughts on “L’ Italie dans nos assiettes : 5 essentiels”

L’huile d’olive, la roquette, la mozzarella…Ces ingrédients évoquent une certaine douceur de vivre à l’italienne. Paradis pour les gourmets, la Grande Botte atteint des sommets en matière de gastronomie. En clin d’œil à la journée de la cuisine italienne, petit tour d’horizon des incontournables, pour instaurer la dolce vita dans vos assiettes.

Pixabay

 

L’Huile d’olive

Pixabay

 

Extraite des fruits de l’olivier, l’huile d’olive est un aliment phare de la cuisine méditerranéenne. L’ Italie en est le 1er consommateur en Europe et chaque habitant en consomme en moyenne 12, 30 L par an. Ingrédient de cuisine très prisé, elle regorge aussi de bienfaits diététiques puisqu’elle réduit le risque de maladies cardiovasculaires et le diabète de type II. Excellente alternative au beurre et à la crème, l’huile d’olive contient des acides régulant le cholestérol. Sur des plats chauds ou salades, cette huile cultive l’art de l’assaisonnement pour un goût plus affirmé. L’huile d’olive fruitée verte apporte fraîcheur aux salades et préparations crues, quand l’huile fruitée mûre plus puissante trouve sa place sur un plat chaud. Elle se marie tout aussi bien à un potage et donne un coup de peps à un filet de poisson. Un litre d’huile d’olive nécessite 4 à 10 kilos d’olives, suivant la variété utilisée et son niveau de maturité.

Le Fenouil

Pixabay

 

Riche en micronutriments, le fenouil présente 3 variétés : le fenouil sauvage, le fenouil doux et le fenouil de Florence. Pour apprécier ce légume plein de vitamines, on l’associe à la viande, au poisson et également aux fromages. Sa saveur anisée et fondante nous laisse une fine nuance sucrée en fin de bouche. Il s’accorde subtilement en mets sucrés/salés dans une salade d’ananas ou de melon. Quant aux minifenouils, ils se cueillent prématurément et se mangent crus, agrémentés de mayonnaise ou d’aïoli. Cru, croquant ou fondant, ce légume cultivé en Italie est l’atout douceur de nos plats d’hiver.

La roquette

Pixabay

 

Aux saveurs relevées et poivrées, la roquette est une plante à fleurs blanches et jaunâtres, dont les feuilles ressemblent à celles des radis et des navets. Semée au printemps jusqu’au début de l’été, elle trouve sa place dans les plats de pâtes, le risotto, le pesto, la soupe et la salade. Dégustée en salade, elle peut être agrémentée de parmesan, de cerneaux de noix, et de coppa, voire de noix de bœuf séchée. Résolument savoureuse, elle a aussi sa place sur les pizzas et y apporte sa touche de verdure. Les Italiens ne s’en passent pas et en ont même fait une liqueur, le rucolino, pour la consommer en digestif.

Le basilic

Pixabay

 

Emblème de l’ Italie au même titre que les pâtes et la pizza, le basilic fait naître le soleil dans les assiettes. Son arôme frais et légèrement citronné fait des merveilles avec l’huile d’olive, l’ail et le citron. Hélas une herbe très délicate, le basilic ne résiste pas au temps, puisqu’il flétrit et noircit rapidement. Pour profiter pleinement de ses saveurs, il est préférable de le consommer hâtivement après l’achat. Indispensable en cuisine, cette herbe offre un zeste d’épice, à tous vos plats. L’idéal est d’en avoir toujours à portée de main ! 

La mozzarella

Pixabay

 

Un bonheur en tranche, la mozzarella remporte tous les suffrages. Associée à de fines lames de tomates, ce fromage de lait de vache fait le régal de tous. Excellente source de calcium et protéines, la mozzarella contribue, au même rythme que la viande, au maintien musculaire. Cet aliment originaire du sud de l’ Italie est le compromis idéal pour les végétariens souhaitant inclure des protéines dans leur alimentation. Fromage préféré des Italiens, la mozzarella garnit aussi nos pizzas et salades. Mélangée à de la ricotta, elle régale avec des lasagnes ou gratins d’épinards. Un fromage moelleux, typiquement italien.

Recette d’ Italie : penne de riz aux légumes 

source : Barilla

 

Temps de préparation : 15 min    Temps de cuisson : 30 min    Pour 4 personnes

Ingrédients :

400 g de prenne rigate à base de riz et de maïs

200 g de poivrons grillés

200 g de courgette

150 g d’aubergine

2 ails

2 petits oignons

150 g de tomates mûres à point

2 cuillères d’huile d’olive

2 brins de basilic

Sel

Laver les légumes, peler et émincer les oignons et les gousses d’ail. Couper les courgettes et les aubergines en lamelles et les tomates en quartiers.

Verser dans une sauteuse 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive, ajouter aille et oignons. Laisser cuire 2 minutes, mélanger et ajouter les lamelles d’aubergines. Mélanger et laisser cuire 5 minutes, puis ajouter les courgettes. Laisser cuire 10 minutes, puis saler.

Plonger les pâtes dans l’eau bouillantes salée, laisser cuire. Ajouter dans la sauteuse les tomates et les poivrons coupés en lamelles. Tourner et faire chauffer 5 minutes. Ajouter les pâtes et mélanger. Verser l’huile restante et le basilic ciselé. Laisser chauffer 5 minutes et servir aussitôt.

(source : Barilla)

À lire

Cuisine italienne, 100 recettes, Armand Baratto, éd. First, 5, 95 €

L’école de la cuisine italienne, éd. Phaidon, 12, 95€

La cuisine italienne, Giuseppe Messina, éd. Gründ, 29, 95 €

Emmanuelle Jung

Noël 2017 : on mise sur les livres

19 décembre 2017 Posted by Plantes, Tendances 0 thoughts on “Noël 2017 : on mise sur les livres”

Beaux et divertissants, les livres sont incontournables à la période de Noël. Voici notre sélection à glisser sous le sapin cette année.

Sélection Livres

SECRETS DES ARÔMES

Agrumes, Anne-Sophie Pic

 

« Agrumes » retrace une rencontre. Celle entre Anne-Sophie Pic et le Conservatoire des agrumes de San Giuliano en Corse. À travers son livre, elle perce le mystère des goûts et passe en revue l’histoire des agrumes, du cédrat au sudachi, en passant par le yuzu, la clémentine, la bergamote et autres citrons caviar. Secondée par des ingénieurs, Anne-Sophie Pic arpente les vergers parfumés, goûte et explore pour offrir aux lecteurs gourmets les meilleures recettes. Artisans, producteurs et grands noms de la gastronomie prennent également part à ce voyage gustatif pour partager leur passion et leur savoir-faire. Échauffez vos papilles, « Agrumes » est désormais disponible en libraires ! « Agrumes », Anne-Sophie Pic, éditions La Maison, 120 €

L’HOMME ET LA NATURE

« Écrire la terre, les jardins, les oiseaux », de George Sand (1804-1876) », éditions Plume de carotte

 

Plume de carotte dévoile de nouveaux ouvrages rattachés à la collection « Esprits de nature » qui présente des textes de grands écrivains issus de la littérature mondiale sur la nature. Chaque recueil est consacré à un auteur et révèle des récits de voyages et des aperçus de journaux intimes pour offrir au lecteur de belles pages, et lui permettre de s’évader. Une collection qui fait rêver et surtout qui fait réfléchir sur le rapport entre l’homme et la nature. Parmi les nouveaux titres, on retrouve « Écrire la terre, les jardins, les oiseaux », de George Sand. Son amour absolu de la nature, qui a bâti sa force d’écrivaine, nous transporte à travers ce livre : son enfance à la campagne, ses voyages, ses moments de lecture dans les prés, son lien avec les plantes et les animaux. C’est une tout autre facette de George Sand que nous découvrons dans cet ouvrage. Une auteure soucieuse de préserver la nature pour les générations futures, qui partage, au sein de la collection, sa vision très moderne. « Écrire la terre, les jardins, les oiseaux », de George Sand (1804-1876) , éditions Plume de carotte, collection Esprits de nature, 9,90 €

PLANTES CAPTIVANTES

Succulentes, le design végétal », de Thomas Balay et Frédéric Pautz

 

La perfection graphique des plantes au cœur d’un ouvrage. En effet, Succulentes, le design végétal vous livre soixante-quinze portraits de plantes aux formes des plus surprenantes. Issues de collections remarquables, ces illustrations dévoilent la richesse et la diversité des dix principales familles de plantes grasses. Robuste, sculpturale, délicate ou piquante, cette floraison variée, photographiée par Thomas Balay, est complétée par d’étonnantes précisions sur chacune des plantes, rédigées par Frédéric Pautz, directeur des Jardins botaniques de Nancy. « Succulentes, le design végétal », de Thomas Balay et Frédéric Pautz, éditions Ulmer, 30 €

CULTURES PAYSAGÈRES

« Le Chantier », Les Carnets du paysage no 32, éditions Actes Sud

 

Fruit d’une coédition entre l’École nationale supérieure de paysage de Versailles et les éditions Actes Sud, la revue Les Carnets du paysage s’intéresse aux réalisations et aux projets consacrés au paysage en France et à l’étranger. À travers ce numéro sont évoqués les nouvelles pratiques et les nouveaux acteurs intervenant dans un projet de paysage. Le thème du chantier est ainsi abordé autour de trois axes : la réévaluation des métiers du chantier, de leur savoir-faire et de la place qu’ils occupent dans le processus du projet ; l’expérimentation créative ; et, enfin, la dimension sociale d’un chantier, qui traduit les interactions entre les professionnels et les parties prenantes. La question de la participation des habitants dans la mise en oeuvre d’un projet d’urbanisme et de paysage rend la revue encore plus captivante et essentielle. « Le Chantier », Les Carnets du paysage no 32, éditions Actes Sud, 27 €

 

LA NATURE AU FÉMININ

«Les Magiciennes de la terre», Virginie Luc, éd. Ulmer

 

C’est un panorama d’oeuvres insolites issues de la nature que nous présente Virginie Luc dans ce livre, Les Magiciennes de la terre. Des femmes artistes contemporaines puisent leur inspiration et leurs ressources dans la nature et se hissent désormais sur le devant de la scène artistique mondiale. Forêts invasives, constellations de pierres, pièges végétaux, mécaniques animales… À la fois inspiratrice, support et matériau de leurs œuvres, la nature est omniprésente au sein de ce livre. «Les Magiciennes de la terre», Virginie Luc, éd. Ulmer, 35 €

PANORAMA DE LA NATURE

«Natures», Jean-Marie Laclavetine, éd. Gallimard,

 

Présenté comme une succession d’univers, le livre Natures dévoile un panorama de photographies exploitant la rivière, le marais, l’arbre, la terre, la mer et la montagne. Immortalisés par le photographe Jean-Luc Chapin, les paysages se construisent dans la contemplation des lumières d’hiver, des berges qui s’étirent sous le ciel plombé, des plages où des oiseaux ont laissé leurs empreintes. Les photographies révèlent ici les liens puissants qui unissent l’homme et la nature. «Natures», Jean-Marie Laclavetine, éd. Gallimard, 39 €

VOYAGE PHOTOGRAPHIQUE

«Le Tour du monde en 125 ans, Europe», National Geographic

 

Pionnier du reportage photographique depuis plus de cinq générations, le magazine National Geographic n’a cessé de repousser les limites du possible pour fasciner ses lecteurs par ses photos issues des quatre coins du monde et des océans. Tel un tour du monde, ce volume réunit plus de 200 images abordant voyage, histoire, culture, et sujets de société relatifs à l’Europe pour un périple à travers le temps et l’espace. Les sommets enneigés de la Finlande, les discothèques d’Ibiza, les eaux bleues des îles grecques, le Sud de la France… Ce livre promet une immersion captivante dans tous les recoins du continent. «Le Tour du monde en 125 ans, Europe», National Geographic, 49,99€

CULTURE DU BUIS

«Le Manuel du buis», Lynn R. Batdorf, éd. EBTS France

 

Avis aux amateurs de buis ! Cet arbuste si charmant et pourtant incompris nécessite quelques soins pour habiller votre jardin. Renseignements pratiques, 90 photos en couleurs et soins appropriés sont dévoilés à travers ce guide. «Le Manuel du buis», Lynn R. Batdorf, éd. EBTS France, 29€

JARDINAGE HEUREUX

«Toutes les plantes», Didier Willery, éd. Ulmer

 

Le guide ultime pour choisir la bonne plante selon ses envies et ses extérieurs. Didier Willery, jardinier, photographe et, surtout, reconnu comme l’un des meilleurs connaisseurs de plantes de l’Hexagone, vous livre tous les conseils afin de permettre à votre jardin de s’épanouir. «Toutes les plantes», Didier Willery, éd. Ulmer, 29,90 €

OASIS URBAINE

«Urban Jungle», Igor Josifovic et Judith de Graaf, éd. Eyrolles, 24 €

 

Ce volume d’inspiration invite le vert dans nos vies. L’idée ? Végétaliser son intérieur. Les mordus de plantes, les novices, les experts, les urbains, tous y puiseront des conseils pour faire entrer Dame Nature et donner vie à la maison. «Urban Jungle», Igor Josifovic et Judith de Graaf, éd. Eyrolles, 24 €

Emmanuelle Jung

Anne-Sophie Pic célèbre les agrumes

8 novembre 2017 Posted by Rencontres 0 thoughts on “Anne-Sophie Pic célèbre les agrumes”

Elle est l’une des rares femmes étoilées en France. Et son talent a encore frappé ! Le 2 octobre 2017, Anne-Sophie Pic ajoute une septième étoile Michelin à son palmarès. Dans la foulée, nous découvrons son livre Agrumes, dans lequel elle dévoile les dessous de ses recettes.

Anne-Sophie Pic ©Emmanuelle Thion

 

Anne-Sophie Pic livre les secrets des arômes

Agrumes retrace une rencontre. Celle entre Anne-Sophie Pic et le Conservatoire des agrumes de San Giuliano en Corse. Dans ce livre, elle perce le mystère des goûts et passe en revue l’histoire des agrumes, du cédrat au sudachi, en passant par le yuzu, la clémentine, la bergamote et autres citrons caviar. Secondée par des ingénieurs, Anne-Sophie Pic arpente les vergers parfumés, goûte et explore pour offrir aux lecteurs gourmets les meilleures recettes. Artisans, producteurs et grands noms de la gastronomie prennent également part à ce voyage gustatif pour partager leur passion et leur savoir-faire. Français, Japonais, Italiens, ils nous livrent leurs meilleures recettes. Cet ouvrage exhaustif témoigne d’un patrimoine gastronomique et englobe 130 variétés d’agrumes décrites, accompagnées par 80 recettes d’exception. Le tout illustré par 170 photographies. Échauffez vos papilles, Agrumes est désormais disponible en librairies !

Agrumes, Anne-Sophie Pic, éditions La Maison, 120 €

Agrumes

 

Anne-Sophie Pic, une cheffe qui réinvente la cuisine

Star de la cuisine française, Anne-Sophie Pic est l’une des rares femmes à faire partie du cercle très fermé des chefs étoilés. A la tête de six restaurants, –en France, en Angleterre, en Suisse et en Espagne- la cheffe ne se destinait pourtant pas à l’univers de la restauration, mais à un parcours plus commercial. C’est seulement après quelques voyages et des études de management qu’elle reprend l’enseigne de son père et tente de s’immiscer dans ce milieu d’hommes. Grande autodidacte, elle a appris les techniques à un âge où ceux qui aspirent à ce métier ont déjà une belle expérience. Guidée par son odorat et son palais, Anne-Sophie Pic a pris soin d’associer différents goûts et saveurs afin de se forger son propre style. « Je suis en quête perpétuelle d’associations de saveurs inédites, complexes. J’aime rechercher des goûts qui ne sont pas consensuels comme l’amer, l’acide, l’iodé, le fumé…pour les apprivoiser. Les ingrédients, les modes de cuisson, les techniques, je les recompose en permanence pour offrir aux convives une expérience gustative forte et surprenante», témoigne la cheffe étoilée.

Anne-Sophie Pic ©Emmanuelle Thion

 

À propos du Conservatoire des agrumes (Corse)

Tel un verger expérimental, le Conservatoire des agrumes de San Giuliano (Corse) rassemble la majeure partie des espèces d’agrumes cultivées dans le monde. Avec plus de 1000 variétés, ce centre est réputé pour l’étendue de ses collection de mandariniers et ses orangers uniques au monde. Cette diversité permet à différents chercheurs d’étudier la diversité génétique des agrumes afin de les proposer aux agriculteurs corses. C’est notamment au sein de ce conservatoire qu’est née la clémentine de Corse.

 Agrumes, Anne-Sophie Pic, Editions La Maison, 120 €

      Emmanuelle Jung

 

Batyline Serge Ferrari

La révolution Batyline de Serge Ferrari

14 septembre 2017 Posted by Entreprise, Rencontres 0 thoughts on “La révolution Batyline de Serge Ferrari”

Pendant la Paris Design Week, le showroom Serge Ferrari dévoile dans une scénographie de Cédric Martineau un morceau d’histoire de la Batyline, toile appréciée par les plus grandes marques de mobilier pour son confort et sa qualité. Une occasion pour Isabelle Vidal, vice-présidente du groupe, de revenir sur son histoire.

L’an prochain, la toile Batyline fêtera ses 30 ans. Toujours remise en question par les équipes de recherche et de développement de Serge Ferrari, ce matériau n’a jamais cessé d’évoluer : toujours plus fin, pour un mobilier plus léger, sans sacrifier sur le confort, toujours plus coloré, dans un travail du toucher pour le rendre aussi attrayant que les textiles dédiés à l’indoor. A l’occasion de la Paris Design Week, le groupe dévoile une nouvelle étape : la mise à disposition d’un logiciel Pénélope, habituellement utilisé par les ingénieurs dans leur recherche d’innovation de la gamme.  Le public peut donc comprendre le processus qui est maintenant à disposition des designers, qui pourront consulter Serge Ferrari pour travailler concrètement sur les prototypes de leurs créations, en amont de leur présentation aux éditeurs. En effet, ce  logiciel est une sorte de « métier à créer virtuel », qui permet de simuler dessins et coloration. Relié à une imprimante 2D, il va fournir une simulation du dessin et des couleurs, permettant  aux professionnels du design de valider en amont le rendu de leurs idées. Et de développer ainsi une offre sur mesure.   En images, Isabelle  Vidal retrace l’histoire de cette gamme Batyline  fabuleuse, entourée de créations outdoor iconiques.

 

Showroom Serge Ferrari, 56 rue du Faubourg Saint Antoine Paris 12

Habiter La Nature livre

« Habiter la nature » de Phaidon : un livre qui replace la nature au cœur de l’architecture

29 mars 2017 Posted by Non classé, Tendances 0 thoughts on “« Habiter la nature » de Phaidon : un livre qui replace la nature au cœur de l’architecture”

« Habiter la nature »  : Phaidon publie un livre qui replace la nature au cœur de l’architecture, ou inversement !

 

« Observez la nature, aimez la nature, restez proche de la nature. Elle ne vous laissera jamais tomber. »

Fidèle à ce précepte de Frank Lloyd Wright , cet ouvrage décrypte 60 projets d’architecture des XX et XXIe siècles qui entretiennent une relation spéciale avec la nature, conçus par des architectes célèbres, tels Mies van der Rohe, Oscar Niemeyer,  Frank Lloyd Wright,  à de plus contemporains comme Kengo Kuma ou Mathias Klotz. Les constructions sont présentées autour de 3 thématiques : « avec vue » (demeures avec panoramas), « au sein de la nature » (fondues dans l’environnement) et « grâce à la nature » (construites avec des matériaux directement issus du site de construction.). Extraits en images.

Habiter La Nature livre

Frank Lloyd Wright, Maison sur la cascade, 1939, Mill Run, PA, USA. © Ian G Dagnall / Alamy Stock Photo (page 216)

 

Habiter La Nature livre

Snøhetta, Pavillon de chasse Bjellandsbu, 2013, Etne, Hordaland, Norvège. credit: James Silverman (page 243)

Habiter La Nature livre

Travis Price Architects, Résidence Hayes, 2014, Berkeley Springs, Virginie Occidentale, USA.credit: Ken Wyner (page 136-7)

« Habiter la nature » , édition Phaidon, 280 pages, 360 illustrations,  39,95€

Nathalie Degardin

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.