Jardin botanique Archives - Extérieurs design

Posts tagged "Jardin botanique"

Jardin de Majorelle © site Jardin de Majorelle

Jardin de Majorelle, perle végétale de Marrakech!

13 avril 2018 Posted by Jardins à vivre, Professionnel, Reportages 0 thoughts on “Jardin de Majorelle, perle végétale de Marrakech!”

Haut lieu du tourisme marocain, le jardin de Majorelle est un jardin botanique situé à Marrakech. Créé par le peintre français Jacques Majorelle, il constitue aujourd’hui l’une des créations paysagistes les plus réputées.

 

 Le Jardin de Majorelle : un repaire d’artistes

Jardin de Majorelle © site Jardin de Majorelle

Villa du Jardin de Majorelle © site Jardin de Majorelle

 

Palmeraie située dans la ville marocaine de Marrakech, le domaine du futur Jardin de Majorelle est acheté en 1922 par le peintre français Jacques Majorelle. Amoureux de l’Orient et passionné de botanique, il décide en 1931 de ceindre sa propriété d’un jardin luxuriant s’inspirant de la tradition paysagiste islamique. Il y introduit des plantes exotiques et autres espèces rares qu’il rapporte de ses nombreux voyages (cactus, yuccas, cocotiers…) avec pour ambition de créer « un jardin impressionniste », une « cathédrale de couleurs ». En 1937, il invente le bleu Majorelle, couleur qu’il applique sur les murs de la villa puis sur l’ensemble du site. Il rendra finalement celui-ci public en installant un accès payant en 1947 devant la hausse exponentielle des frais d’entretien. Abandonné après la mort du peintre, le lieu sera redécouvert dans les années 60 par Yves-Saint-Laurent et Pierre Bergé qui finissent par l’acheter en 1980, le sauvant ainsi de la destruction. Très attaché à l’endroit, le couturier choisira d’y faire disperser ses cendres. Le site abrite d’ailleurs aujourd’hui un mémorial à son nom. La valeur particulière de l’endroit conduira les autorités marocaines à le labelliser Maison des Illustres. Aujourd’hui, il est entretenu par une vingtaine de jardiniers qui s’occupent quotidiennement du jardin, des fontaines et des bassins. 

 

Une grande richesse florale et animale

Jardin de Majorelle © site Jardin de Majorelle

Jardin de Majorelle © site Jardin de Majorelle

 

Le jardin se déploie sur un demi-hectare structuré autour d’un bassin central. Grand amoureux de l’Afrique et de la culture musulmane, Jacques Majorelle s’inspira pour son aménagement de la tradition du jardin islamique, espace conçu pour donner un aperçu terrestre du jardin céleste évoqué par Mahomet. Le lieu abrite une grande variété de végétaux de type et d’origine très divers. Le peintre était particulièrement amateur de cactus et sa collection a été enrichie par les apports d’Yves Saint Laurent et Pierre Bergé. Elle compte aujourd’hui une trentaine d’espèces de la famille des cactées dont certains furent même importées du Sud-Ouest des États-Unis. Dans son bassin peint du fameux bleu Majorelle si étroitement associé au lieu, on admire de nombreuses plantes aquatiques telles que des nénuphars et des lotus d’Asie. Les palmiers sont aussi très largement représentés avec des espèces du monde entier comme le Washingtonias (États-Unis, Mexique), le Bismarckia nobilis (Madagascar) ou encore le Phoenix canariensiset (îles Canaries). Le visiteur découvrira également une petite forêt de bambous originaires d’Asie du Sud-Est qui ajoute encore à la diversité végétale. Si le jardin est réputé pour sa flore, il accueille aussi une faune riche, particulièrement en termes d’oiseaux. On y entend souvent le chant des bulbuls de jardin et des espèces communes comme le merle noire ou le moineau domestique cohabitent avec d’autres plus rares telles que le bruant striolé, le reougequeue noir ou encore le gobemouche gris. Un faucon crécerelle aurait même élu résidence dans une tour du jardin !

 

Le Jardin de Majorelle est situé à Marrakech, rue Yves Saint Laurent.

Il est ouvert tous les jours de l’année :

  • Du 1er octobre au 30 avril : 8h – 17h30
  • 1er mai au 30 septembre : 8h à 18h
  • Mois de Ramadan : 9h-17h

David Kabla

Jardin Pamplemousse Ile Maurice. Photo : ww.tourism-mauritius.mu/fr

Le Jardin de Pamplemousse, joyau floral de l’Île Maurice

28 mars 2018 Posted by Jardins à vivre, Professionnel, Reportages 0 thoughts on “Le Jardin de Pamplemousse, joyau floral de l’Île Maurice”

Petite merveille végétale, le jardin botanique de Pamplemousse est un des lieux les plus connus de l’Île Maurice. Remontant à la période de domination française, ce jardin a traversé l’Histoire et offre aujourd’hui à ses visiteurs l’occasion de découvrir d’innombrables espèces issues de tous les coins du globe.

 

Un jardin chargé d’Histoire

Le jardin de Pamplemousse est un jardin botanique situé sur l’Île Maurice. Premier jardin tropical à avoir été créé, il voit le jour en 1770 sous l’impulsion de Pierre Poivre, intendant de l’Isle de France (ancien nom de l’île). Après avoir acheté le domaine de Mon Plaisir, il le transforme en jardin d’essai et d’acclimatation où il cultive des végétaux du monde entier : laurier des Antilles, camphrier de Chine, arbre à pain des Philippines, litchi de Cochinchine… Après avoir accueilli Philibert Commerson, botaniste de l’expédition de Bougainville, ils vont ensemble pendant 2 ans planter mais aussi inventorier et classer les différentes plantes du lieu. Acheté en 1772 par le roi, le travail entamé par les deux hommes sera poursuivi par différents botanistes comme Jean-Nicolas Ceré, Franz Boos, envoyé de la cour impériale d’Autriche, ou encore Joseph Martin, du jardin du Roy à Paris. Après le passage de l’île sous contrôle britannique en 1810, l’endroit est délaissé jusqu’à ce qu’un certain James Duncan, amateur de botanique, se passionne pour le lieu et décide de le restaurer. Aujourd’hui célèbre dans le monde entier, de nombreuses personnalités y ont planté un arbre durant leur visite (François Mitterrand, Nelson Mandela, Indira Gandhi…). Il est à noter qu’en 1988, le lieu est rebaptisé « Jardin botanique Sir Seewoosagur Ramgoolam » en hommage à l’ancien Premier ministre de l’île et père de son indépendance.

Des espèces issues du monde entier

Jardin à la richesse florale exceptionnelle, l’endroit est structuré autour d’allées et de chemins nommés après de grands naturalistes ayant étudié ou contribué à la formation de la flore des Mascareignes (archipel de l’Océan Indien qui regroupe l’Île Maurice, l’Île de la Réunion et celle de Rodrigues, ainsi que plusieurs petites îles proches). La flore y est représentative de la biodiversité locale et abrite également de nombreuses espèces issues du monde entier. Plus de 95 espèces de palmiers originaires d’Amérique centrale, d’Asie, d’Afrique et d’autres îles de l’Océan Indien y sont plantées. C’est le cas du palmier royal, originaire de Cuba, qui longe l’allée Pierre Poivre, ou du palmier ralphia, apparu en premier sur l’Île de Madagascar et sur la côte orientale du continent africain. Le plus connu d’entre eux reste cependant le Corypha Umbraculifera, plus connu sous le nom de palmier talipot. Présent en Inde, au Sri Lanka et en Asie tropicale, sa particularité est de ne fleurir qu’une fois (plante monocarpique) au bout d’une période allant de 30 à 80 ans, puis de mourir. Il est le palmier à la floraison la plus importante avec des centaines de milliers, voire des millions de fleurs, et des feuilles pouvant atteindre 7 mètres d’envergure. L’endroit est aussi associé à ses plantes aquatiques, en particulier son bassin peuplé de nénuphars géants victoria amazonica. Ceux-ci ont la particularité de changer de couleurs au cours de la journée, passant du blanc le matin au rose dans la journée puis au violet dans la soirée, avant de se refermer jusqu’au lendemain. Ces points d’eau abritent également de nombreuses autres plantes telles que des lotus, des nymphéas ou des jacinthes d’eau. Parmi les espèces florales innombrables que le jardin recèle, on peut noter la présence d’Araucarias (Chili), de vacoas, ravenalas (Océan Indien), de goyaviers (régions tropicales d’Amérique) ainsi que celle d’une forêt de bambous géants dont certains d’une hauteur de plus de 15 mètres. Doté d’une flore exceptionnelle, il abrite également une faune importante avec des oiseaux, reptiles ou animaux aquatiques parmi lesquels la tortue géante de Pamplemousse ou le gecko bleu.

Jardin Pamplemousse Ile Maurice. Photo : ww.tourism-mauritius.mu/fr

Jardin de Pamplemousse Ile Maurice. Photo : ww.tourism-mauritius.mu/fr

Lieu touristique incontournable lors d’un séjour sur l’Île Maurice, le jardin botanique de Pamplemousse est situé au Nord de Saint-Louis sur Independence Street. Il ouvre ses portes tous les jours de 8h30 à 17h30.

Retrouvez nos articles sur des serres et des jardins exceptionnels à visiter !

–Les plus beaux jardins de France

– Les expos du Jardin des Plantes

– Le centre botanique créé par Rudy Ricciotti à Monaco

 

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.