Categories Agenda, Rencontres

La French Touch des pépiniéristes

Le Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire accueille
cette année un jardin créé par un collectif de pépiniéristes. Spécialistes des végétaux et de la flore, ces producteurs extrêmement pointus et inventifs sont des acteurs économiques locaux essentiels. Président de Plantes et Cultures, Arnaud Travers explique les enjeux de ce collectif.

pépiniéristes jardin chaumont collectif

« French Fine Fleur », c’est le joli nom que Chantal Colleu-Dumond, directrice du Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire, a repris pour baptiser le collectif de pépiniéristes Plantes et Cultures pour leur offrir une carte verte à cette édition 2017 du festival. Une évidence, a priori : puisque le thème de cette édition est le « Flower Power », un hommage à ces professionnels du végétal semble bien naturel.

Depuis 2012, Plantes et Cultures regroupe 18 producteurs et spécialistes de plantes. Leur objectif ? dans un marché mondialisé, sortir d’une offre de plantes uniformisées, calibrées, cultivées sans distinction de région, de climat, de sol : soit promouvoir le maintien de la diversité végétale. Leur moyen ? Créer des jardins éphémères dans lesquels témoigner de leur savoir-faire, aller à la rencontre du public, et traquer les idées reçues sur les cultures végétales. Depuis six ans, ils apparaissent dans les événements jardins, dans une volonté de démonstration d’un savoir-faire et d’un partage. Jardins Jardin, Courson, végétalisation de l’église de Saint-Savine… il y a certes une part artistique dans leurs jardins éphémères, mais aussi une volonté de démonstration, d’utiliser la force de cette diversité végétale. Et de donner le réflexe au public de questionner pour faire leur choix, avant de se résigner sur des périodicités de floraison.

pépiniéristes jardin chaumont collectif

« Avec nos connaissances et notre savoir-faire, aujourd’hui, on peut avoir des fleurs qui fleurissent tous les jours. Je leur demande de ne pas se mettre des barrières avant de savoir seulement ce qui est possible.» explique Arnaud Travers, président du collectif. Tous sont des producteurs différents, certains sont pépiniéristes et paysagistes, comme Créa Paysage et L’Atelier du Paysage, et leurs compétences sont appréciées pour la scénographie des réalisations. Répartis dans toute la France, ils regroupent des spécialités extrêmement diverses : bambou, orchidée, plantes grimpantes, vivaces, plantes de collection, plantes aromatiques médiévales, fougères rustiques, conifères de collection, agrumes, olivier, plantes alpines, plantes aquatiques… Ce panel très large exprime vraiment cette richesse et diversité végétale. Et permet de sortir des sentiers battus dans les plantations : « Chacun dans notre domaine on les multiplie, on les élève, on les vend, on crée des variétés », explique Arnaud Travers, président de l’association et gérant des pépinières Travers. Sa spécialité à lui ? La clématite et les plantes grimpantes. En reprenant l’entreprise dans les années 80, il poursuit une tradition et une expertise familiale développée depuis le début du 19e siècle ; un réel patrimoine ! Aujourd’hui, sa collection de clématites est la seule en France labellisée CCVS (Conservatoire des collections végétales
spécialisées).

Comme le souligne Arnaud Travers, les pépiniéristes « en tant que petites entreprises, sont des acteurs de la vie économique, par les emplois qu’elles créent mais aussi par les formations qu’elles donnent.». Il ne cache pas que la carte verte proposée par le Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire leur donne une belle visibilité : « Notre espace présentera 1500 plantes et 115 variétés, d’où l’idée de cette appellation ‘un jardin singulier et pluriel’. Mais la présence du collectif ne s’arrêtera pas là : à travers la quinzaine d’animations au cours du festival, ils présenteront chacun leur spécialité. En point d’orgue le 22 août est prévue une conférence sur la diversité végétale. Etre présent dans un tel événement, c’est aussi une opportunité de renforcer les contacts avec les paysagistes : un bon réseau de pépiniéristes garantit la qualité des plants, et maintient informé des possibilités infinies de créations, et rester créatifs dans leurs compositions.

www.plantes-et-cultures.fr
Festival international des jardins, Domaine de Chaumont-sur-Loire, du 21 avril au 5 novembre.
www.domaine-chaumont.fr

NATHALIE DEGARDIN

FERMER
CLOSE