Categories Paysagiste, Rencontres

Alban de La Tour : le jardin rédempteur

Alban de La Tour aime partager sa vision singulière du jardin. À Paysalia, il présentait une réalisation baptisée « Liberté », un jardin atypique et sensoriel, pour reprendre conscience de soi, et confiance en soi.

Alban de La Tour / Paysalia 2017
Alban de La Tour / Paysalia 2017

À Lyon, l’Atelier de Beauvernay conçoit des petits et des grands jardins, durables et poétiques, avec des végétaux adaptés à la région, au climat et à la terre. Il propose également la conception de potagers intérieurs en aquaponie et de jardins thérapeutiques (urbains ou non). Alban de La Tour travaille en collaboration avec Aqua Scène, située à Soucieu-en-Jarrest, dans les monts du Lyonnais, spécialisée dans les bassins d’agrément et de baignade naturelle.  Quelques mois après avoir passé son diplôme, il a créé sa propre structure, préférant être à son compte pour pouvoir exprimer librement sa conception singulière du jardin. Car s’il est paysagiste, Alban de La Tour a toujours eu un intérêt pour la médecine,  le bien-être du corps, au point de tenter  un passage par la faculté. 

Alban De La Tour - portrait
Alban De La Tour – portrait

Alban de La Tour  à Paysalia

Le thème du concours du Carré des Jardiniers  2017 portant sur  « Aux bons soins du docteur Jardin », Alban de La Tour a naturellement décidé de tenter sa chance, tant cela correspondait à ses centres d’intérêt.  Bien lui en a pris, puisqu’il a fini parmi les quatre finalistes qui ont pu réaliser in situ leur projet.  Son jardin baptisé « Liberté » se voulait un parcours bienfaiteur pour un malade, une aventure sensorielle pour une acceptation de soi. A travers un jardin foisonnant et original, il propose « un jardin novateur présentant une vision de la maladie souvent occultée dans le cadre des jardins thérapeutiques mais pourtant très présente dans notre société : les maladies psychologiques et psychiatriques. Par ce parcours rédempteur, axé principalement sur le malade en tant qu’individu social et non à travers. sa maladie, nous espérons pouvoir redonner confiance et liberté aux patients et à tous les usagers de notre jardin. » Un pari osé, une imagination sensible et une bienveillance que nous vous partageons en images.

 
 

Nathalie Degardin

FERMER
CLOSE