Categories Paysagiste, Rencontres

AJAP 2016, agences tous terrains

Créés en 1980, organisés tous les deux ans, les Albums des jeunes architectes et paysagistes (AJAP) sont ouverts aux architectes et paysagistes de moins de 35 ans ayant réalisé un projet ou participé à un concours en France, sans condition de nationalité. Son objectif est d’identifier de jeunes professionnels ayant une démarche et des réalisations remarquables au regard des enjeux culturels, économiques, scientifiques et techniques de l’architecture et du paysage, et de leur faciliter l’accès à la commande.

atelier ATP
Grazac © Atelier ATP

 

Réunis les 22 et 23 mars 2016, les seize membres du jury des AJAP 2016 ont examiné 227 dossiers recueillis à l’issue d’un appel à candidatures international. Ont été distinguées 15 équipes d’architectes et 5 équipes de paysagistes, retenues pour la qualité de conception de leurs projets, leur capacité à répondre à des problématiques architecturales, paysagères ou urbaines d’actualité, ainsi que pour la singularité de leurs parcours. Elles ont aussi été sélectionnées pour leur approche singulière des questions théoriques et pratiques propres à leurs domaines.

Gama paysagistes
Gama – Chantier. © Jean-Marie Denis

 

Coprésident du jury avec Laure Planchais, Marc Barani, Grand prix national de l’architecture, résume la sélection 2016 en ces termes « Une ligne de plus en plus claire, faite d’ouverture aux disciplines connexes, d’intérêt pour d’autres cultures et de goût pour le collectif, se dégage chez les jeunes équipes candidates aux AJAP. Elles transforment en architecture la moindre occasion de projet si petite soit-elle. Leurs interventions explorent souvent les conditions du péri-urbain ou du rural avec des moyens souvent modestes et de nouveaux modes opératoires. Si les AJAP sont l’occasion de saluer le courage, l’engagement et l’intelligence de cette génération, ils devraient permettre d’étendre le champ d’intervention des jeunes architectes aux questions urbaines qu’ils n’ont pas aujourd’hui l’opportunité d’aborder ». Nous vous proposons un premier aperçu des lauréats paysagistes et de leur parcours, présents à l’exposition qui leur est consacrée à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine à Paris du 1er mars au 9 avril 2017.

wagon landscaping
Archstoyaniel – © Wagon Landscaping

 

A Mar paysagiste
Plouerden – Prairies humides – Perspectives prairie Cann- © A-Mar

 

jardiniers nomades
Le syndrome de la Page Blanche -© Les jardiniers nomades

 

Atelier ATP
Convaincu qu’il faut revenir aux fondements de la notion d’espace, Benjamin Van Den Bulcke s’attache à réfléchir à l’architecture et au paysage comme structures du territoire. Il a cofondé l’atelier ATP à Toulouse en 2010 avec le paysagiste Jérôme Classe.

Benjamin Van Den Bulcke

Atelier GAMA
Persuadés que l’essentiel est déjà là, les paysagistes de l’atelier Gama développent une approche du paysage fondée sur une analyse approfondie de la réalité du territoire qu’ils mettent en regard avec leurs intuitions sensibles. 

GAMA paysagistes

Les jardiniers nomades
Jardiniers et nomades, les trois architectes paysagistes de LJN situent leur action entre deux extrêmes : volonté d’ancrage et mouvement.

les jardiniers nomades

 

Wagon Landscaping
Pour les paysagistes de l’agence Wagon-Landscaping, le chantier est une phase de conception à part entière. Ainsi, le processus de fabrication se pose comme le fondement, le moyen et la finalité de tout projet de paysage. Entre leurs mains, le marteau piqueur serait au site ce que le crayon est à la feuille de calque… La fondation de Wagon-Landscaping par Eselle Olivier, François Vadepier et Mathieu Gontier remonte à 2010.

wagon

A-Mar
Animée par Rozenn Duley, ancienne étudiante de l’École du paysage de Versailles, et Grégory Dubu, l’agence A-Mar défend une approche d’un paysage par la manipulation directe et participative du vivant, à l’échelle du détail comme à celle du macro environnement. L’agence A-Mar est implantée à Douarnenez depuis sa fondation en 2012.

A-mar

Eric Brisoni

Tags:
FERMER
CLOSE