Categories Jardins à vivre, Reportages

Une petite surface bien harmonisée

En banlieue parisienne, l’équipe de Bö Garden a transformé l’espace avant d’une maison d’architecte en un microcosme verdoyant, rythmé.

réalisation et photo Bö Garden
Réalisation et photo Bö Garden

Il n’est pas nécessaire d’avoir de grandes surfaces à traiter pour relever des défis, nombre de paysagistes le confirment bien volontiers. Pour ce projet, toute la difficulté de l’équipe de Bö Garden était de s’adapter  à l’existant, de faire d’un espace à l’avant d’une maison un microcosme verdoyant, original, tout en étant pérenne, parfaitement inscrit dans le lieu, comme s’il avait été pensé en même temps que les plans initiaux de l’habitation. L’enjeu était de taille, la demeure étant une maison d’architecte. Pour cette parcelle située à l’entrée, le paysagiste  Philippe Foucher se devait de respecter l’esprit de cette maison inspirée des constructions sur pilotis. Pour renforcer cette impression, il  a donc imaginé un bassin aquatique accolé  à la demeure ; ainsi, par une passerelle en ipé, on accède à la porte d’entrée. Pour éviter un escalier classique, il a également imaginé un cheminement totalement déstructuré, avec un chevauchement de grandes dalles d’ardoise carrées – 1,2 x 1,2 mètres –, qui confère directement une atmosphère ultra-contemporaine au lieu. Depuis la rue, un autre chemin, cette fois linéaire, conduit à un patio ouvert, conçu dans un esprit très zen.  A droite de la maison, la zone parking est entourée de massifs. Regorgeant d’hortensias, de Pennisetum, le jardin est subtilement dense : « On a travaillé avec des effets de masse, en pensant de longues floraisons. » Vers la clôture, des massifs se répondent, conjuguant des arbustes, des jasmins, des graminées du Japon, telle l’Hakonechlora  De plus, le paysagiste a créé des surprises dans des endroits inattendus : sous la maison, un massif de rhododendrons est démultiplié par la présence astucieuse d’un miroir qui permet de cacher, dans le même temps, un gros pilier. Cette profusion vient renforcer l’impression générale de légèreté et de maison « flottante ». Et pour la note chaleureuse, en concordance avec la façade en bois, ce matériau est repris par touches pour la passerelle et les clôtures confortant un sentiment de bien-être et d’harmonie du lieu. Ainsi, en utilisant tous les espaces – ici, un passage recouvert d’helxine dans lequel ondule un chemin en sable noir, là, un recoin luxuriant –, en ponctuant le lieu de buis taillés, de Gleditsia, et en imprégnant le vert ambiant de floraison blanche, le paysagiste  a su offrir un caractère calme et oxygénant, et créer un véritable écrin.

Réalisation Bö Garden

FERMER
CLOSE