En Irlande, un jardin à l'abri du monde - Extérieurs design

En Irlande, un jardin à l’abri du monde

13 novembre 2017

A Dublin, au dernier festival Bloom, les paysagistes Oliver et Liat  Schurmann présentaient un jardin hors du temps, comprenant un abri design fondu dans son environnement.

« Transition », réalisation Oliver et Liat  Schurmann, Bloom 2017, © N.Degardin

 

Un abri sur pilotis

Dans un écrin verdoyant, un cube de verre transparent semble arrêter le temps. Totalement en phase avec la nature alentour, dans un confort serein, on s’y arrête, on s’y relaxe tranquillement,  au rythme du flux de l’eau. Un havre de paix: c’est la pensée qui vient immédiatement à l’esprit quand, au détour d’un chemin, se dévoile ce petit abri sur pilotis. Avec grâce, force et discrétion, ce cube lumineux s’ouvre sur son environnement. Spontanément, sa structure rappelle les codes de l’architecture moderne définis par Le Corbusier, et, parallèlement, on ressent un soupçon d’esprit nippon de par la sérénité évidente dont est empreint le lieu. Totalement épuré, ce salon outdoor pourrait être un bureau, un atelier d’artiste, tant le lieu est inspirant. Rejoignant cette tendance de recherche d’intimité, une cabane hautement design sise au fond du jardin.

© N. Degardin

Un jardin et un abri inscrits dans un paysage rocheux

Un lieu à part, un lieu à soi, où l’on vient chercher l’apaisement et l’harmonie. Un lieu fixe et changeant. Dans ce paysage de roches, d’eau, à la végétation luxuriante, la structure d’acier et de verre se fait discrète. Comme on le ferait d’un visage qui apparaît en miroir dans l’eau, on observe son reflet dans l’étendue sombre, qui s’effaçe au rythme des marées. Car c’est le tour de force qu’a réussi le couple  de paysagistes Oliver et Liat Schurmann : recréer un effet de marée spectaculaire et, au-delà,  un paysage totalement inspiré des côtes accidentées  du Connemara. Toutes les quatre-vingt-dix minutes,  en fonction du cycle de l’eau, de petites îles rocheuses ainsi que des massifs alentour s’effacent puis réapparaissent, composant sans cesse un
nouveau paysage sous nos yeux.

« Transition », réalisation Oliver et Liat 
Schurmann, Bloom 2017. © N. Degardin

Un jardin et un abri transposables chez un particulier

Baptisé « Transition », ce sublime jardin a remporté la médaille d’or, début juin, au dernier Festival de Bloom, à Dublin. Déjà sept fois récompensés lors des éditions précédentes, les paysagistes étaient très attendus avec ce jardin simple en apparence mais complexe dans sa réalisation. Et la magie  a une fois de plus opéré, parce que ce projet semble totalement transposable dans une résidence individuelle, au bord d’un bassin naturel, dans une  région côtière ou montagneuse. Dans son entreprise Mount Venus Nursery, créée en 2000 à Dublin,  le couple dessine d’ailleurs des jardins pour les particuliers. On sent ces paysagistes à l’écoute,  en prise avec une société qui cherche de plus en plus à retrouver un cadre naturel, à recréer des liens simples avec les éléments, à regoûter des plaisirs aussi spontanés qu’observer des reflets dans l’eau.

 

Texte et photos : Nathalie Degardin

Recherche

Newsletter

Retrouvez-nous sur facebook

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.