Categories Plante du mois, Plantes, Tendances

La plante du mois : le dracaena

Ce mois-ci, le dracaena est à l’honneur ! Plante détox pour votre intérieur, elle y apporte une touche d’exotisme et de verdure. Facile à apprivoiser, ce végétal dépolluant instaure une belle ambiance dans le salon.

©maplantemonbonheur

 

Le dracaena et ses propriétés purifiantes

©maplantemonbonheur

 

À quoi reconnaît-on un dracaena ? A son ou ses troncs robustes et son feuillage vert, jaune ou doré, avec parfois un zeste de rose ou de rouge. Feuilles fines, petites et pointues ou au contraire généreuses et souples, toutes ces variétés ont en commun leur élégance et leur air de grande dame. Il habille tout type de salon ou espace. Regorgeant de multiples vertus dépolluantes, les dracaenas contribuent à la pureté de l’atmosphère dans la maison. Cette plante d’exception neutralise l’ensemble des produits toxiques présents dans les intérieurs : fumée de cigarette, peinture, ou autre composés volatile…Résolument saine, cette plante dégage plus d’oxygène qu’elle n’en absorbe. Sa forme qui rappelle le palmier avec son aspect exotique se combine à merveille avec tout mobilier, dans toutes les pièces de la maison.

Le dracaena, une plante sortie de la préhistoire

©maplantemonbonheur

 

Originaire du sud de l’Asie et d’Amérique centrale, il s’épanouit aussi en Afrique et dans les archipels voisins : Madère, Cap Vert et surtout les Canaries, où il tient une place à part. Cette plante au tronc robuste est le symbole de Tenerife. Dans le village de Icod de los Vinos, se trouve le plus vieux dracaena du monde. Surnommé le « Dragon millénaire », on estime son âge entre 250 et 350 ans. Les dracaenas ont une espérance de vie très longue et adoptent dans la nature des formes très particulières qui donnent l’impression de sortir tout droit de la préhistoire. Vedette de son territoire, le « Dragon millénaire » est photographié par les touristes de passage et a même sa place sur les réseaux sociaux. Un vrai mythe !

Quelques conseils pour l’apprivoiser

©maplantemonbonheur

 

Le dracaena aime la lumière, mais on évite de la placer en plein soleil. On se contente de l’arroser uniquement lorsque sa terre paraît sèche et on évite de laisser de l’eau au font du pot. La plante stocke l’humidité dans  son tronc et supporte ainsi qu’on oublie parfois de l’arroser. Au printemps et en été seulement, on lui offre une dose d’engrais pour plante d’intérieur toutes les 6 semaines. On s’assure qu’il n’ait jamais froid avec une température intérieur qui ne descend pas en dessous de 10°. L’idéal ? Offrez-lui un emplacement lumineux. Les couleurs exceptionnelles de son feuillage dépendent d’un apport suffisant de lumière naturelle. Incontournable et résistante, le dracaena vous mettra de bonne humeur !

Emmanuelle Jung

 

FERMER
CLOSE