Categories Jardins à vivre, Mobilier, Tendances

LE CHARME DU VINTAGE

Inspiration sixties, clin d’œil fifties… Les collections qui font référence aux standards du passé ont toujours autant le vent en poupe.Un soupçon  vintage ? c’est une façon de créer une atmosphère intemporelle, entre chic et glamour.

Dans nos intérieurs, il y a ces éléments que l’on va chiner avec bonheur, ce mobilier que l’on transmet par héritage, ou juste par affection, riche en souvenirs partagés. Mais il y a aussi, parallèlement, l’évolution des techniques et des formes. Les designers s’inspirent, créent en hommage, en mémoire, reprennent des codes, et c’est aussi vrai pour le mobilier d’extérieur. Pour que le rappel fonctionne, il faut la bonne alchimie, le savant dosage entre le « vintage » et le « fashion», ce juste équilibre qui donne le ton. Parfois, c’est la touche d’élégance subtile, à un autre moment, une pointe d’insolence amusée, voire de démesure assumée. Ici, les tons pastel apportent la note intemporelle qui adoucit le rappel, ailleurs, c’est le matériau qui sert la mémoire  : il suffit d’un cordage, juste enroulé autour d’une structure pour voyager dans les seventies, d’une imitation du rotin pour se transporter dans un cottage anglais du début du XXe siècle. À chacun ses codes, des rondeurs, aujourd’hui omniprésentes dans une société où l’on cherche à être rassuré, à un soupçon de liberté dans un jeu aérien. Ce qui fait le charme du vintage, ce sont les voyages, les images présentes dans notre tête, la référence qu’il apporte à l’espace par son décalage et son effet : encore une fois, tout est une question d’atmosphère !

ACCORD PARFAIT

Vlaemynck, collection Vanity

L’esprit fifties est toujours une valeur sûre par ses rondeurs avenantes tout en restant très élégantes. Ici, délicatement incrusté dans les piétements, le teck apporte une note moderne à l’ensemble et, surtout, lui donne une légèreté. Une collection qui comprend des fauteuils et des canapés deux places qui s’intègrent parfaitement dans ce décor naturel, évitant d’associer vintage et rustique. Vlaemynck, collection Vanity

RÉSILLE LÉGÈRE

Emu, collection Nef

Entre haut dossier aérien, légèreté visuelle, la collection Nef nous fait voyager dans les époques : avec un maillage aérien, un entrelacement de cordes fixée par des agrafes en acier, le designer Patrick Norguet crée un effet résille étonnant, tout en gardant le confort : la personne assise est à la fois protégée, mais pas isolée. Emu, collection Nef

L’AIR DE LA MONTAGNE

Ethimo,collectionréglable Montagna

Signée Matteo Thun et Antonio Rodriguez, la collection Allaperto décline une même structure de fauteuil déclinée dans 4 ambiances (Montagna, Grand Hotel, Camping Chic et Urban), un clin d’oeil vintage et léger. D’un esprit alpin, les fauteuils Montagna conservent une structure en teck, des dossiers et assises en fibre EtWick tressée ou en tissu motif tartan. Ethimo,collectionréglable Montagna

DE BELLES ILLUSIONS

Royal Botania, collection Abondo

L’effet rotin fonctionne toujours pour un certain effet cosy, surtout quand on a de l’espace et des perspectives. Ici, nul ne remettrait en question le choix de la fibre synthétique, qui permet de laisser ces fauteuils à l’extérieur sans craindre la météo. Et qui se douterait que, derrière le tissage, se cache une structure en aluminium qui permet cette association dans les formes de lignes droites et de courbes ? Royal Botania, collection Abondo

UNE LARGE OUVERTURE

Magis, fauteuil Raviolo

Entre fauteuil et sculpture, le doute est permis. Cette icône réalisée par Ron Arad pour Magis surprend toujours par sa fluidité et son originalité. Le créateur joue sur les effets de perspectives, mêlant les pleins et les vides selon le point de vue : ce monobloc de polyéthylène ressemble à un ruban de tissu souple et donne un esprit à mi-chemin des délires psychédéliques des sixties et des volutes joyeuses des années 1980. C’est ce qui le rend à la fois terriblement original et si intemporel. Magis, fauteuil Raviolo

ESPRIT COCOONING TRAVAILLÉ

Lafuma, collection Privilège.

Sans perdre son ADN (structure en tube métallique associée à de la toile), Lafuma affirme un positionnement mobilier élargi en travaillant un design plus marqué, ici, inspiré des cocons fifties, pour passer du fond du jardin à la terrasse. Le nouveau coloris rose de cette collection ainsi que le repose-pied associé au fauteuil renforcent ce concept. Privilège est d’ailleurs uniquement distribuée par des enseignes spécialisées de mobilier. Lafuma, collection Privilège.

Nathalie Degardin

FERMER
CLOSE