Categories Dossiers, Jardins à vivre

Jardins naturels et liberté

S’affranchir des règles et laisser pousser… C’est un rêve qui nous replonge au cœur de nos envies de nature et les nouveaux jardins s’en inspirent sans complexe !

 

Jardin champetre
Jardin naturel, ©Laurent André

Jardins champêtres débridés

Avoir une superficie de jardin importante joue en faveur d’un aménagement qui s’affranchit des règles. En prairies fleuries ou simplement herbacées, en vastes tapis de graminées ou en bandes unies d’une même espèce, les effets esthétiques sont garantis tout en conservant un jardin aussi informel que possible. La configuration en zones concentriques à partir de la maison permet d’ordonner les abords de l’habitation, par exemple sur une bande de 5 à 10 mètres de large, puis de laisser le reste du jardin être gagné par une touche de liberté.

Les massifs s’élargissent pour former des aires plantées que l’on parcourt des yeux sans s’arrêter sur les détails. Les espèces vagabondes s’installent où elles veulent, ce qui ne perturbe en rien ce type de composition. Même les allées ne sont plus strictement délimitées. En terre ou en sable compacté, elles serpentent dans cet océan végétal. Engazonnées, elles servent d’appui à l’opulence colorée des plantes qui les bordent.

Et si un sol minéral vient donner plus de rigueur au tracé, il façonnera un sentier qui s’enfoncera avec malice au cœur de la végétation. Dans ce style de jardin, les graminées hautes et basses ont particulièrement toute leur place, ainsi que les vivaces et annuelles aux silhouettes légères. Les arbustes seront disposés sur les pourtours pour dégager la vue, mais quelques effets de haies taillées peuvent aussi venir trancher sur le flou des feuillages exubérants, afin de créer un contraste qui sera un élément du décor.

BÉNÉDICTE BOUDASSOU

Tags:
FERMER
CLOSE