Categories Jardins à vivre, Reportages

Un jardin urbain dans un ancien entrepôt

Au cœur de la Cité des papes, un jardin urbain conçu par le paysagiste Sylvère Fournier joue admirablement sur les illusions pour prolonger l’espace et inscrire un cadre naturel, facile à vivre !

jardin urbain banc

Au centre d’Avignon, un ancien entrepôt est reconverti en habitation. Pour assurer une continuité avec un aménagement ultra-contemporain, les propriétaires confient la conception de l’espace extérieur à Sylvère Fournier. Le paysagiste comprend vite leurs attentes : d’une part, avoir un jardin urbain qui nécessite peu d’entretien, car ceux-ci ne peuvent y consacrer que peu de temps, et surtout en profiter, et rapidement ! D’autre part, tenant compte de leurs goûts pour les plantes exotiques, Sylvère Fournier a carte blanche pour proposer des associations de végétaux. Dans un cadre urbain, fermé, le paysagiste peut davantage se permettre des compositions différentes, car elles n’ont pas à entrer en harmonie avec le paysage alentour. Ainsi, en avant-scène, cohabitent le feuillage vert des aralias, la structure graphique des agaves et des yuccas, les troncs multiples des Dracaena, la dentelle des cycas. Et pour assurer un cadre léger, çà et là, Stipa et papyrus apportent une note de flou dans la rigueur de la structure, tandis que le thym rampant et les fleurs blanches du Lippia couvrent le sol.

jardin urbain sylvère fournier

 
Le carrelage a été choisi pour faciliter le nettoyage de la terrasse ; l’imitation bois assure une transition douce vers l’extérieur et met en valeur les allées de gravier et les bordures en galets de la Durance. Difficile d’imaginer que ce revêtement, qui paraît si naturel, succède dans les faits à une dalle goudronnée ! Toujours dans l’idée d’un entretien aisé, le sol a été bâché, de façon à éviter la pousse de mauvaises herbes. Enfin, comme c’est souvent le cas dans la région, l’arrosage est programmé. Reste le plaisir pour le propriétaire de cisailler de temps à autre les troènes pour maintenir leur forme en boule.

jardin urbain plantes

 
Ce jardin urbain comprend deux terrasses, l’une vers l’entrée, assez spacieuse, où l’on imagine recevoir, l’autre plus intime, près des chambres, davantage propice à la détente. Pour mettre en valeur ce terrain de 300 mètres carrés, Sylvère Fournier a choisi de s’appuyer sur les limites de la propriété et d’habiller les longueurs des murs, comme la conception d’un fond d’écran vert à laquelle participent bambous et camphriers, qui vient alors mettre en valeur les compositions florales. Comportant une grande part de persistantes, le jardin reste habillé toute l’année, avec une floraison conçue pour durer six mois, amorcée par celle de la verveine de Buenos Aires dès le printemps.

 

jardin urbain panneau décoratif

 
Pour la touche déco, les panneaux sculpturaux en ardoise jouent la continuité avec les pas japonais, tandis que des petites souches de bois flotté, trouvées dans le Rhône, apportent cette signature si naturelle, propre aux créations de Sylvère Fournier.

 

Nathalie Degardin- Photos : Laurent André

 

FERMER
CLOSE