Categories Jardins à vivre, Reportages

Jardin  » Face to face » : en toute déconnexion

Idéal pour se retrouver tranquillement en famille, le jardin « Face to face » réalisé par Andrew Christopher Dunne mise sur la présence des quatre éléments pour aménager un espace extérieur relaxant et chaleureux.

jardin face to face
En rappel des murs qui bordent le jardin, le Corten vient souligner la plage du bassin miroir et encadrer les murets, en profond contraste avec le mobilier blanc.

 

C’est avant tout un havre de paix, de tranquillité, où l’on peut retrouver le temps de discuter, de s’écouter, sereinement, attentif aux réactions de l’autre… et non pas rivé à son portable ! C’est le concept développé par le célèbre paysagiste irlandais Andrew Christopher Dunne au dernier festival Bloom de Dublin avec le jardin « Face to Face », destiné à la convivialité… ancré dans le monde réel !

jardin bloom festival dublin

jardin bloom festival
De larges canapés bordent une table basse blanche, tout en longueur, en béton poli, dont le centre accueille un mini-jardin. Cet ensemble consacré à la détente jouxte naturellement une cheminée d’extérieur réalisée par Rivelin, abritée dans un mur. De l’autre côté du salon, un bassin miroir appelle à la quiétude : le choix des plantes qui l’entourent a été savamment réfléchi pour qu’elles se reflètent avec l’ombre des arbustes et créent une illusion de jardin flottant.

jardin festival bloom
Inscrit dans le mur, le foyer réalisé par Rivelin apporte une note intime dans ce salon entouré de massifs fleuris et verdoyants.

 

Pour appuyer l’atmosphère intime et naturelle, le paysagiste a misé sur la lumière. De jour, elle illumine le bassin et, en balayant doucement la structure en Corten, matériau présent sur la plage du bassin, dans les murs, les bordures, le foyer, elle multiplie les effets de reflets, renforcés par la couleur orangée dominante qui vient en contraste avec la verdure. Comme une transition douce, un cheminement de pavés en grès blanc mène d’un point à un autre. La pierre est aussi en rappel des murets qui bordent chaque zone. Discrètes, des sculptures dans les murs accrochent par surprise le regard de celui qui, détendu dans les canapés profonds, observe tranquillement le cadre alentour.

 

jardin festival bloom
Comme une surprise, le mur de Corten dévoile une sculpture, telle une fusion parfaite de la nature dans son décor.

 

Si le jardin « Face to face » est simple en apparence, tous les détails ont été travaillés : la palette des couleurs, le jeu des reflets… C’est une pièce à vivre de jour comme de nuit, en effet, l’éclairage a été conçu pour être effacé la journée et garder cette impression d’intimité et de convivialité le soir, en laissant alors maître du lieu le crépitement du feu.

FERMER
CLOSE