Categories Agenda, Hors les murs, Professionnel

L’arboretum de Versailles-Chèvreloup dévoile ses secrets !

L’arboretum de Versailles-Chèvreloup, domaine de 200 hectares dont seulement 50 accessibles au public jusqu’ici, ouvre depuis le 1er avril l’ensemble de son espace au public. Retour sur ce lieu tricentenaire d’une grande richesse végétale et historique.

 

Un espace botanique datant du XVIIIe siècle

Arboretum de Versailles-Chèvreloup © MNHN S.Gerbault
Arboretum de Versailles-Chèvreloup © MNHN S.Gerbault

 

L’arboretum de Versailles-Chèvreloup rouvre ses portes du 1er avril au 15 novembre. Situé aux lisières du parc du château de Versailles et de Trianon, il constitue une des plus riches collections d’arbres d’Europe continentale. Accessible au public depuis 1979, il présente à ses 17 000 visiteurs annuels plus de 2500 variété d’arbres du monde entier. Lié au domaine de Versailles depuis Louis XIV, la ferme de Chèvreloup est acquise par la couronne en 1699. En 1759, Bernard Jussieu, célèbre botaniste de l’époque associé au Jardin du Roy (actuel Jardin des Plantes) le transforme en jardin botanique. Si le lieu est donc rapidement aménagé afin de rassembler et présenter un large panel d’espèces végétales, il est laissé à l’abandon pendant une longue période avant d’être acquis en 1927 par le Museum national d’Histoire naturelle (MNHN). L’institution décide alors de le rendre à sa vocation première et en fait à nouveau un jardin botanique et arboretum. Une partie du domaine est ouverte aux visiteurs depuis bientôt 40 ans mais l’endroit est également un espace de recherche et d’expérimentation avec plusieurs chercheurs et professionnels travaillant dans ses serres de 6000m2.

 

Un lieu qui ouvre (grand) ses portes cette année

Arboretum de Versailles-Chèvreloup © MNHN S.Gerbault
Arboretum de Versailles-Chèvreloup © MNHN S.Gerbault

 

L’année 2018 apporte son lot de nouveautés dans ce lieu tricentenaire qui ouvrira désormais l’ensemble de ses 200 ha au public. 3 secteurs supplémentaires sont maintenant accessibles avec les zones biogéographiques d’Asie (960 espèces) et d’Amérique (700 espèces) où une grande variété d’arbres sont regroupés sur 120 ha selon leur origine géographique. Les visiteurs découvriront également une zone horticole située autour d’un étang de 1,5ha. Parmi les nouveautés on note l’apparition d’un troupeau de moutons qui assurera l’entretien écologique des prairies au printemps et en automne. Des visites guidées thématiques des serres (espace jusqu’ici interdit au public) seront aussi organisées deux lundis par mois, l’occasion de découvrir ses 5000 plantes tropicales et méditerranéennes dont 3000 sont menacées.

Parmi les sites emblématiques de l’arboretum, les visiteurs admireront une prairie de cerisiers japonais, ainsi qu’une plantation de conifères nains ou se baladeront au milieu de Lawsons, conifères imposants au feuillages colorés. Ils découvriront également les vestiges du système hydraulique qui alimentait les fontaines de Versailles comme le Réservoir de Chèvreloup, trace encore visible du riche passé de ce lieu vieux de 3 siècles.

 

Informations pratiques :

L’arboretum de Versailles-Chèvreloup est ouvert  tous les jours (sauf le 1er mai) du 1er avril au 15 novembre. Il se situe 30 route de Versailles – 78150 Rocquencourt.

 

David Kabla

FERMER
CLOSE

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.