Categories Agenda

Monaco : le nouveau Centre botanique de Rudy Ricciotti bientôt ouvert au public

Depuis fin octobre, après deux ans de travaux, le Jardin Exotique de Monaco accueille un nouveau Centre botanique, imaginé par les architectes Rudy Ricciotti et Fabrice Notari.

JARDIN EXOTIQUE MONACO © AcroVideoP

Créé au début des années 60 et directement rattaché au Jardin Exotique de Monaco, le Centre botanique vise  la conservation d’une collection de référence de cactées et d’autres plantes succulentes assurant la protection ex situ de ces végétaux souvent rares et menacés dans la nature. Il s’occupe aussi de la multiplication d’une partie des sujets destinés à prendre place dans le Jardin ou à être exposés lors de floralies. L’objectif est d’ouvrir les serres au public : au printemps, l’espace piétonnier qui longe les serres sera en accès libre, et  des visites commentées seront proposées dès septembre en option de la visite du jardin exotique.

 

Le Centre botanique en quelques chiffres

  • Quelque 2000 mètres carrés répartis ainsi : 900 mètres carrés de serres, 1000 mètres carrés d’abris, 200 mètres carrés de locaux pour le personnel
  • 10 500 plantes – 500 en bac et 10 000 en pot  déplacées dans les nouvelles serres,  dont certaines pouvant peser jusqu’à 2 tonnes et mesurer près de 11 mètres de haut
  • 7 jardiniers spécialisés
JARDIN EXOTIQUE MONACO © AcroVideoP

 Centre botanique : un défi architectural 

La reconstruction des 5 serres et 5 abris du Centre botanique rattaché au Jardin exotique de Monaco était un vrai défi : il s’agissait implanter les nouvelles serres sur un terrain à très forte déclivité. Ces véritables cubes de verre s’insèrent ainsi dans un site constitué de restanques minérales. « C’est un projet à très haute responsabilité » comme le précise Rudy Ricciotti. « Il s’agit tout d’abord de donner un nouveau visage à l’entrée de ville ouest de la Principauté. C’est ensuite donner un écrin à une collection extraordinaire de végétaux uniques au monde. Enfin, c’est construire au devant de l’horizon métaphysique de la Méditerranée… Une cité de lumière. Ce monument de serres tout en verre et en pierre sera l’alliance du végétal et du minéral, le vivant et l’éternel. » 

CMF et le Centre botanique

Le cahier des charges comprenait des réalisations demandant des approche techniques différentes : une grande serre pour les gros sujets originaires d’Afrique et de Madagascar, une serre pour les températures les plus arides dédiée aux succulentes mexicaines, une serre de multiplication, d’une autre pour les succulentes épiphytes et les Melocactus. Mais l’enjeu était de garder à l’ensemble une esthétique cohérente :  Pour ce faire, Rudy Ricciotti et  Fabrice Notari ont fait appel à l’entreprise française CMF, spécialiste des serres et bâtiments vitrés bioclimatiques. Le choix s’est ainsi porté sur leur technologie Eco Klima . Des châssis de toitures et/ou de parois associés à des écrans d’ombrage ont été installés pour une régulation naturelle du climat intérieur de chaque verrière.  À noter, l’ensemble est piloté automatiquement via un automate relié à une station météorologique.

JARDIN  EXOTIQUE MONACO © AcroVideoP

N. Degardin

FERMER
CLOSE