Categories Agenda, Reportages

Annecy Paysages : des installations étonnantes !

Jusqu’au 2 septembre 2018, le festival Annecy Paysages propose un itinéraire en ville et en plein air ponctué par de nombreuses installations dans les sites emblématiques d’Annecy.

 

Un festival paysager urbain

« Un Potager dans la Ville » de Guillaume Popineau et David Trigolet (Collectif Cultures Urbaines) ; Annecy Paysages. © D. Kabla

 

Après des festivals consacrés aux arts de la rue (« Les Noctibules » de 1998 à 2016) et aux installations paysagères (« Déambule » en 2016 et 2017), la Scène nationale avec la ville d’Annecy et l’ensemble des partenaires locaux des arts plastiques et du patrimoine, créent cette année la première édition de « Annecy Paysages ». Ce festival essentiellement consacré aux installations paysagères et artistiques dans l’espace public présente 23 créations d’artistes, paysagistes, architectes et designers. Dans une ville en mouvement par sa croissance démographique, sa recomposition territoriale et la mutation de son usage par la population, « Annecy Paysages » questionne à la fois le mouvement et les contenus qui en découlent.

 

Ville et jardin

« Le Mont des Possibles » de Christophe Marchalot, José Piquer, Super Sans Plomb (Collectif champdespossibles.net). © Marc Domage

 

Les installations abordent les relations entre paysages naturels, espaces naturels et milieu urbain, les relations entre la nature comestible et la ville. On pourra ainsi découvrir « Un Potager dans la Ville » par Guillaume Popineau et David Trigolet (collectif « Cultures urbaines ») qui ont mis en place un potager en centre-ville. Ouvert à tous et libre de cueillette, il s’étend sur 500 mètres carrés où sont cultivés plus de 200 espèces différentes. C’est ce même désir de proposer un jardin nourricier en milieu urbain que l’on retrouve avec « Le Mont des Possibles », création de Christophe Marchalot, José Piquer et Super Sans Plomb (collectif champdespossibles.net). Véritable « pyramide végétale » située sur la place Notre-Dame d’Annecy, c’est aussi une petite ferme urbaine où l’on pratique l’agriculture hors sol (cucurbitacées, haricots…).

 

Transformer le paysage

« Extended Island » de Javier Riera ; Annecy Paysages

 

Les installations réactualisent également la place du spectateur face au paysage naturel et urbain. « Annecy Paysages » veut proposer à la population un rapport à l’art différent en déplaçant la scène vers l’espace partagé de la ville. Ce désir est perceptible dans « Extended Island », création avec laquelle l’île aux Cygnes devient le théâtre d’une installation lumineuse faite d’ombres et de lumières projetées. L’artiste Javier Riera travaille à partir de faisceaux lumineux directement projetés sur la végétation qui la modifient et la déforment pour créer des formes géométriques, des lignes et des surfaces nouvelles. Annecy Paysages est ainsi l’occasion d’interroger la place de l’art dans le milieu urbain et ses espaces verts.

 

Festival Annecy Paysages se déroule du 30 juin au 2 septembre 2018. Accés libre.

 

David Kabla

 

 

 

FERMER
CLOSE

Les cookies Google Analytics

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. Vos données de navigations sur ce site sont envoyées à Google Inc.